Paris Match Belgique

Dans la boîte : 3 boxes gourmandes pour simplifier les repas

Grâce aux boxes, on garde le plaisir de la cuisine sans s'imposer le supermarché. | © Facebook @ Nood

Food et gastronomie

Si cuisiner reste un plaisir pour la majorité des Belges, rares sont ceux que la perspective de faire les courses réjouit. La  solution ? Faire appel à un système de boxes gourmandes, où recettes et ingrédients pour les réaliser sont livrés directement à la maison, sans passer par la file interminable à la caisse. En Belgique, Hellofresh, Nood et Packdetox font recette : test des trois concepts.  

Packdetox : à la diète

©Facebook @ PackDetox

* La promesse : Des préparations faites maison, hautes en couleurs et en saveurs, idéales pour une cure détox, ressourçante ou amincissante, et qui conviennent également pour les personnes intolérantes au lactose ou/et au gluten.

* En pratique : 1 semaine par mois. La distribution se fait en deux temps : un enlèvement le dimanche pour la première partie du pack, et un autre le mercredi pour la seconde partie. Le lieu et l’heure dépendront du point de distribution choisi. Coût : 145€ par pack contenant les 6 jours de repas.

©Facebook @ PackDetox

* On savoure : Livré en deux parties (une le dimanche, une le mercredi), le pack fait le pari du 100% frais, 100% vegan, et fait la part belle au cru. Accompagnée d’explications sur les repas, quelques conseils bien-être et des encouragements bien nécessaires, la box est clairement présentée et surtout c’est très bon. Les petit-déjeuners sont de vraies découvertes pour se passer du combo «tartine choco-café », les salades sont variées et les repas du soir, très bons.

* On fait la fine bouche : Qui dit détox ne dit pas obligatoirement famine. Et le pack est fait de la même façon pour un poids plume que pour un bucheron habitué à ses 800 grammes de viande quotidiens. Et si les soupes, jus frais et autres fruits sont autorisés pour empêcher le ventre de crier famine, on souffre un peu.

* On recommande à qui : Tout qui veut rééquilibrer son alimentation, découvrir des alternatives à ses habitudes alimentaires, et qui n’a pas spécialement le temps de tout préparer, cuisiner, peser et pour certains produits, partir à la chasse aux 20 grammes d’amandes pour la semaine. Un petit conseil cependant : prévoyez une semaine sans aucune activité sociale où l’alcool et la nourriture seront de la partie. Privilégiez les soirées à la maison, le sport en douceur et du temps de repos. Sinon la semaine vous paraitra longue comme un jour sans pain au gluten.
Plus d’infos sur le site Detoxpack.be

Nood : le positive cooking, comme un chef

©N.Schetrit

* La promesse : Contraction de « nutrition » et « food », Nood veut faire rimer plaisir et santé. Chaque semaine, huit recettes élaborées par une diététicienne, des ingrédients lavés et coupés quotidiennement et une livraison de la box le jour même.

* En pratique : On commande via le site la box de son choix on on va la chercher en magasin, avec dedans tous les ingrédients nécessaires pour la préparer pour deux personnes. Compter ainsi 18.95 euros pour la salade de bœuf à la mangue, et 21.5 euros pour le saumon bio aux sésames, nouilles udon et wok de légumes.

* On savoure : Chaque semaine, NOOD propose 8 boxes en livraison ou à venir chercher directement dans leur épicerie située avenue Louise. Des boxes « saines » et « équilibrées » pour deux personnes, avec des promesses alléchantes : plus de temps perdu au supermarché, plus de temps perdu à la maison à trouver une réponse à la fameuse question « qu’est-ce qu’on mange ce soir », moins de temps à cuisiner et fini le gaspillage alimentaire. Et les promesses de NOOD sont tenues. Une fois la box de son choix commandée, on la reçoit le jour même. Le plus : les recettes sont validées par une diététicienne, un plaisir pour les papilles mais aussi pour notre gras qui nous dit merci. Les légumes arrivent déjà lavés et coupés sous vide. Même l’huile pour les faire revenir est là. Tout est déjà préparé, dosé, empaqueté avec des lettres pour se repérer. Il n’y a donc plus qu’à suivre la recette « aux lettres », assembler les aliments, respecter les temps de cuisson, et le tour est joué. Un jeu culinaire d’enfants pour adultes en somme. Nul besoin d’être Philippe Etchebest pour réussir son thon rouge snacké, et pourtant on a un peu l’impression d’être lui quand on prépare soi-même son pesto.

©N.Schetrit

* On fait la fine bouche : Il ne faut pas être pressé et ne pas miser sur sa box pour son lunch (sauf si on a une grande pause et une cuisine à disposition) au travail. On est en effet loin des dix minutes de cuisson de la pizza surgelée et il est tout de même difficile de respecter le timing indiqué. Mais c’est normal, parce que justement, on n’est pas sur de la pizza surgelée, mais sur des produits frais et sains. Il ne faut pas non plus être frileux quand à l’alliance de certaines saveurs comme par exemple, le saumon cru et le fruit de la passion pour un chirashi « bon bon bon ».

* On recommande à qui : NOOD c’est le bon plan pour tous les noobs de la cuisine, et pour tous les autres aussi. Les boxes étant pour deux personnes (et pas plus, ne misez pas sur les restes), elles conviennent aussi bien aux couples, qu’aux personnes vivant en colocation ou même aux personnes vivant seules et n’ayant pas de problème à manger la même chose deux jours de suite. En revanche, pour les enfants, cela sera plus compliqué de leur faire avaler une salade de bœuf à la mangue ou un filet de bar accompagné d’un taboulé aux herbes. Mais après tout, il n’est jamais trop tard pour éduquer leurs papilles et en faire des mini Etchebest.

HelloFresh: fraîcheur saisonnière

©E.Debourse

* La promesse : Comme son nom l’indique, HelloFresh met l’accent sur la fraîcheur, avec une volonté de proposer des découvertes aux gourmets, via des ingrédients originaux et des légumes oubliés.

* En pratique : L’abonnement est flexible, et peut être pris pour préparer 3, 4 ou 5 repas équilibrés par semaine. Compter 36 euros la box végétarienne, et 39 euros pour la box familiale.

* On savoure : Quand le livreur d’HelloFresh débarque, il faut avouer que ça ressemble un peu au Noël de nos huit ans, quand la boite sous le sapin était plus grande que nous et que le bonhomme en traineau faisait encore l’effort de la surprise, à la place du désormais sempiternel chèque-cadeau. L’imposant paquet rapatrié à la maison, c’est l’heure du déballage et de l’excitation complètement incontrôlable et incontrôlée : du gingembre ! Du poulet ! Un piment ! Du poisson frais ! Tout est encore entier, pratiquement non découpé, pour le plaisir des yeux et le délice de l’imagination, et séparé en trois sacs de papier kraft – un pour chaque diner. Après avoir rempli littéralement tout le frigo, on prend le temps de parcourir le menu des repas du soir des trois prochains jours, détaillé en fiches-recettes illustrées ultra-complètes et claires : filets de sole aux lentilles et pommes de terre sur lit de légumes grillés, bulgur méditérranéen au poulet gyros et nouilles aux champignons et chou chinois. On a choisi la box « Discovery », pour découvrir de nouvelles saveurs et techniques de cuisine. Pour chaque plat est indiqué le nombre de calories, le temps de préparation et le niveau de difficulté. Pratique : tout le monde peut s’approprier rapidement les recettes, les chefs en herbe comme les grands cuisiniers de la maison. Au moment de se mettre aux fourneaux, on se rend compte qu’on est bien content d’avoir évité le creusage de méninges, les allées du supermarché bondé après le boulot, le sourire forcé de la caissière – on la comprend – et les douze kilos de courses à porter tout seul. On prépare ce qui périme le plus vite – la date est bien indiquée sur les paquets de viande et poisson – et on peut se permettre de garder facilement un repas pour le lendemain, si un petit resto imprévu se glisse dans l’agenda, ou de congeler les aliments qui ne tiendront pas longtemps. Les assiettes englouties, on regarde le wok vide en regrettant un peu de ne pas pouvoir se resservir, mais on prend aussi conscience que c’est une mauvaise habitude : au fond, on n’a plus faim, car les quantités sont tout à fait bien proportionnées. Quand on regarde son portefeuille, on est aussi étonné : sept euros par plat par tête de pipe, service compris, ce n’est pas si cher payé. Bien sûr, on aurait probablement économisé quelques pièces en allant faire soi-même les courses, mais en se faisant livrer, comme on le fait souvent par manque de temps, on aurait facilement payé le double. Et puis c’est frais – les légumes sont impeccables – et on le sent, plus sain que le paquet de chips qu’on convoitait en guise de diner devant l’ordinateur.

©HelloFresh

* On fait la fine bouche : Là où le concombre blesse, c’est dans une petite promesse non-tenue – pour les amateurs de petits plats mijotés du moins. C’est que la surprise de la fameuse « discovery box » nous fait l’effet d’un soufflé raté : les recettes proposées sont celles qu’on a l’habitude de faire quand on n’a pas vraiment d’idées. Les légumes en dés au four, les nouilles asiatiques à la sauce soja et le bulgur, on connaît. Un peu trop d’ailleurs. Alors bien sûr, c’est goûtu et bien équilibré, mais on en attendait plus. Ceci étant dit, on est peut-être mal tombé, puisqu’une bonne partie de la sélection sur le site est alléchante. C’est probablement pour éviter ce genre de petite déception qu’HelloFresh propose aussi de sélectionner le contenu de sa box « à la carte », selon les envies. Si la box n’a rien d’une « boite à tartines », c’est justement parce que ses petits plats demandent bien plus de temps qu’un club sandwich : avec minimum 25 minutes de préparation, les recettes ne sont pas vraiment faites pour les pressés. Ceux qui espèrent donc rentrer et jeter une barquette dans le micro-ondes devront donc passer leur chemin.

* On recommande à qui : Aux couples qui se chamaillent au supermarché, mais s’aiment en cuisine, aux colocataires qui travaillent trop, mais ne sont jamais contre des retrouvailles à table, aux familles de mini-cuistots et aux papas et mamans célibataires, les semaines où les enfants sont là – pour une activité ludique à partager ensemble – ou pas – avant de filer au ciné ou au cours de chant.

CIM Internet