Paris Match Belgique

Voici la manière plus saine de cuire le riz pour éviter les traces d’arsenic

riz cuisson

Image d'illustration. | © Unsplash.

Food et gastronomie

Notre façon de cuire le riz ne serait pas idéale pour notre santé.

Le riz est un aliment que nous consommons tous au quotidien. Pourtant, il contient d’importantes traces d’arsenic en raison de son mode de culture dans des rizières. Le fait que cette céréale pousse sur des terres inondées favorise l’absorption de substances cancérigènes et de pesticides naturellement présentes dans la terre. Le riz fixe particulièrement bien l’arsenic sous sa forme inorganique.

Lire aussi > 5 bienfaits insoupçonnés de l’eau de riz

Cet arsenic se retrouve forcément dans nos assiettes. S’il est difficile de manger de suffisamment grandes quantités que pour souffrir d’une intoxication sévère, l’arsenic peut notamment entraîner des maladies cardiovasculaires. Il serait surtout néfaste chez les bébés et les enfants de moins de 5 ans qui sont particulièrement sensibles à son exposition.

Comment cuire son riz ?

Andy Meharg, professeur de sciences biologiques à la Queens University, propose deux méthodes pour se débarrasser un maximum de l’arsenic présent dans les grains de riz. La première méthode qu’il recommande consiste à laisser tremper les grains de riz toute la nuit la veille, avant de les cuire dans 5 fois leur volume d’eau. Avant de plonger le riz dans son eau de cuisson, on n’hésite pas à rincer les grains à l’eau, afin d’éliminer la présence d’arsenic de près de 80%.

Si le trempage durant une nuit entière reste la méthode la plus sûre pour se débarrasser de l’arsenic, l’autre technique consiste quant à elle a simplement faire bouillir son riz dans cinq fois son volume d’eau puis en le rinçant.

CIM Internet