Paris Match Belgique

Bistro R : simplicité, élégance et qualité en périphérie bruxelloise

Belle carte, belles réalisations et prix abordables... Sans oublier l'accueil charmant de la patronne ! | © DR

Food et gastronomie

Ouverte il y a 26 ans par le chef étoilé Roland Debuyst, cette adresse raffinée poursuit sa mue en devenant Bistro R. Située à Zaventem, la brasserie bistronimique est un point de chute à noter dans votre agenda en ce début 2022.

 

Par L.Dp

Il y a avait longtemps que nous n’avions pas apprécié l’environnement et la décoration d’un restaurant. Souvent, les efforts se focalisent sur l’assiette et l’expérience en bouche. Quoi de plus normal… Mais passer du bon temps dans un endroit implique aussi de s’y sentir bien et d’en apprécier également l’aménagement de l’espace. Et c’est parfois bâclé ou disons rudimentaire malgré l’excellence des assiettes.

Il y a de longues années maintenant que Roland Debuyst et son épouse ont renoncé à l’étoile glanée chez Michelin en 2002 afin de simplifier leur table. Bistro R constitue néanmoins une adresse pour les amateurs de plats tantôt classiques, tantôt inspirés de la saison et des envies du chef.

Des menus trois ou quatre services (45 ou 55 euros sans le vin) et la carte permettent à la clientèle de faire le bon choix dans un menu non kilométrique. Coup de coeur pour l’entrée duo croquettes aux crevettes, perles de citron, persil frit. Du Brabant flamand, on est ainsi catapulté sur un bon vieux « Zeedijk » du littoral. Le client prend son bol d’air iodé lorsque la fourchette craque délicatement la première croquette… Parfaitement réussies, crémeuses, cuites à la perfection, elles sont subtilement rehaussées par les perles de citron et le persil jeté dans la friteuse et retiré aussitôt. Un must !

En plat principal, notre volaille des Landes rôtie, truffe, gaufre de bintje, céleri, jus brun au porto égaya nos papilles. La cuisson de la viande blanche frôlant la perfection. De l’autre côté de la table, le choix s’était porté sur le sébaste, cèleri, shi takes et pois comme un minestrone asiatique. Sans regret et avec beaucoup de plaisir !

Le repas s’est achevé sur l’assiette de fromages fort bien équilibrée et puissante par moment. On regrettera seulement l’absence de proposition de produits belges, ce ne sont pas les réféfences qui manquent chez nous. Niveau vins, les plus grands crus sont bien visibles au mur du restaurant dans une en ‘déco’ attirante. À table, la soirée fut quant à elle accompagnée de Chardonnay et de vin de pays de l’Hérault.

Le chef Debuyst et sa charmante épouse n’ont pas l’intention de rester encore des années à la tête de Bistro R. Ils sont donc à la recherche d’un talentueux repreneur. Rien ne presse. Voilà l’occasion de se (re)découvrir cette belle adresse sise à quelques emcablures de la captiale.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur bistro-r.be

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ma vie de maman belge 👨‍👩‍👦 (@steph.papote)

Mots-clés:
Zaventem cuisine belge
CIM Internet