Paris Match Belgique

La Saint-Valentin, un moment très chocolat

Anne Nihant nous parle de sa passion pour le métier de chocolatier. | © Nihant

Food et gastronomie

Il y a toujours de bonnes raisons de déguster du chocolat, mais pour la Saint-Valentin, nos meilleurs artisans ont fait des merveilles.


Magali Eylenbosch

Lorsqu’on parle d’amour, on pense au chocolatier Benoît Nihant qui travaille à quatre mains avec Anne, son épouse, et nous livre un coffret qui en dit long : Étoile de ma vie. Cette constellation gourmande décline cinq pralines aux doux noms d’Orion, Andromède, Cassiopée, Centaure et Pégase (32 €). Anne Nihant nous parle de cette collaboration.

Comment a débuté cette belle aventure autour du chocolat ?
J’étais étudiante quand j’ai rencontré Benoît. Notre parcours classique ne nous satisfaisait pas. Nous étions à la recherche d’un métier plus créatif. Le cheminement s’est fait à deux, mais c’est Benoît qui s’est d’abord lancé dans l’aventure. Nous avons suivi chacun une formation en chocolaterie, boulangerie, pâtisserie. En parallèle, nous avons développé notre propre gamme. Il y a déjà 15 ans de cela !

N’avez-vous pas l’impression de travailler un peu dans l’ombre…
Oui et non. J’ai fait ma place au sein de la Maison où nous sommes une petite trentaine à travailler. Je suis reconnue pour ce que je fais. Quand on a commencé, nous faisions tout à quatre mains. Aujourd’hui, mes tâches sont différentes. Je me concentre sur tout ce qui est créatif : le graphisme des produits, les packagings,…. Nous créons ensemble les nouvelles recettes et l’équipe apporte également ses suggestions.

Lire aussi > Saint-Valentin : Voici les fleurs à offrir en fonction de leur signification

Où trouvez-vous l’inspiration ?
Les voyages m’inspirent beaucoup. J’ai eu un vrai coup de cœur pour Saint-Pétersbourg quand nous y sommes allés. C’est le thème que j’ai retenu pour la dernière collection de Noël. Comme nous travaillons la fève de cacao, nous visitons de nombreux pays où elle est produite. Les masques de cérémonie incas ont fait l’objet d’une collection. Je travaille également en me basant sur la théorie des couleurs de Johannes Itten. C’est une belle source d’inspiration pour les packagings. Finalement, tout m’intéresse et le cerveau se nourrit perpétuellement.

Quel est votre chocolat préféré ?
J’aime toutes les tablettes de chocolat noir. Au niveau des origines, nous travaillons avec douze plantations. Selon le moment de la journée, je choisis un morceau ou un autre. Je n’y résiste pas !

Un cœur à partager

©Marcolini

Sous le signe de la douceur, Pierre Marcolini signe un Cœur à Croque, un croustillant de noisettes du Piémont et sésame japonais grillé accompagnés d’une dentelle de Quimper, surmonté d’un gianotti à la noisette, le tout enrobé de chocolat Grands Crus Cuba – Sao Tomé. Cette douceur révèle un tendre cœur caramel parfumé à la fraise. (9,90 €)
https://eu.marcolini.com

Douceurs épistolaires

©Neuhaus

Cette année, Neuhaus, l’inventeur de la praline belge, vous propose de déclarer votre flamme avec une magnifique « Love Letter » en édition limitée. S’inspirant des parfums les plus emblématiques de la marque Guerlain, la cheffe étoilée belge Arabelle Meirlaen nous offre une interprétation gourmande autour du chocolat avec trois pralines exclusives. (24 €)
www.neuhauschocolates.com

CIM Internet