Paris Match Belgique

Le Quai des Saveurs : Le gastro de la Côte Ouest à tester absolument cet été

le quai des saveurs

Si vous êtes de passage sur la côte Ouest, on ne peut que vous conseiller un vrai bon plan qui vaut la peine qu'on s'y arrête : le Quai des Saveurs. | © Presse

Food et gastronomie

Le mois de juin a à peine pointé le bout de son nez qu’un délicieux parfum de vacances plane déjà dans l’air. Peut-être avez-vous planifié des vacances en France cet été ?

 

Si vous êtes de passage sur la côte Ouest, on ne peut que vous conseiller un vrai bon plan qui vaut la peine qu’on s’y arrête : le Quai des Saveurs. Située aux Sables d’Olonne en Vendée, l’adresse fait le bonheur des amoureux de gastronomie et de bon vin. Derrière l’adresse ? Un couple de passionnés, Estelle et Maxime Dourdin. En février 2020, ils reprennent le flambeau de cette maison déjà réputée dans la région.

Ils gardent le nom et le concept, mais y ajoutent leur touche personnelle unique en rénovant les lieux, leur conférant une atmosphère contemporaine et chaleureuse. De confortables fauteuils en velours vert émeraude se mêlent aux tables en marbre blanc. C’est beau. Côté cuisine, Maxime qui a fait ses armes au George V à Paris, opte pour une carte courte composée de produits locaux triés sur le volet.

Des produits frais de la mer

Chaque plat reste en moyenne deux à trois semaines au menu, en fonction des producteurs locaux. C’est eux qui mènent la cadence en fonction de leurs arrivages. Car ici, on privilégie le plus possible les produits locaux, de saison et en circuit court. En soirée, menu quatre services avec des possibilités de déclinaison comme on le souhaite. Le midi, trois services minimum ou plus. En ce moment, vous pourrez par exemple déguster en entrée une tartelette aux petits pois, houmous mentholé, condiment citron vanille huile de menthe, noisettes torréfiées, écume à l’ail. En plat ? Filet de rouget, pomme Anna aillée, chibouste de rouille coulis d’épinard, poudre d’olive et romarin ou suprême de pintade fermière, crème de betterave rouge à l’orange, jus de pintade à la coriandre, betterave confite. En dessert, on déguste un curieux cuir de fraise, financier à l’huile d’olive, compotée de fraises acidulée siphon yaourt à la sarriette, sorbet fraise.

Et des fleurs comestibles

Le dressage est sublime et le goût divin. Maxime, Vendéen d’origine, a d’ailleurs été récompensé par le Gault & Millau du Prix de cuisine des produits de la mer et de deux toques. Forcément, le poisson est l’une de ses spécialités. On déguste une cuisson parfaite sur la peau, le temps de laisser monter la chaleur pour donner un poisson parfaitement snacké. Ce qui séduit aussi, ce sont les fleurs comestibles disposées ça et là dans l’assiette. Les feuilles de bourrache offrent la saveur acidulée du concombre tandis que la plante huître donne un goût iodé à l’assiette. On retrouve aussi des fleurs d’ail, de ciboulette, de romarin qui viennent relever le goût tout en sublimant les assiettes.

En toute décontraction

Pour ne rien gâcher, il y a l’accueil chaleureux et pointilleux d’Estelle. Elle était responsable de salle au George V (c’est au Palace que le couple se rencontre), alors elle sait forcément de quoi elle parle. Passionnée depuis toujours par le travail des vignerons, c’est elle qui se charge des accords mets et vin dans une décontraction et une chaleur qui fait toute la différence. Il suffit de voir les dizaines de commentaires élogieux sur l’accueil sur TripAdvisor pour se faire une idée illico. Cerise sur le gâteau ? Les cocktails faits maison dignes d’une vie de Palace. Les associations de goûts provoquent un effet « waouh » qui annonce directement la couleur. On book ?

Pour découvrir l’adresse, rendez-vous sur lequaidessaveurs.net

 

CIM Internet