Paris Match Belgique

Nick Bril (« The Jane » à Anvers) a été désigné chef de l’année par Gault&Millau

Nick Bril ("The Jane" à Anvers) a été désigné chef de l'année par Gault&Millau

Nick Bril, le 7 novembre 2022. | © BELGA PHOTO / NICOLAS MAETERLINCK

Food et gastronomie

La prochaine adresse à tester : « The Jane » à Anvers.

 

Cette année, le titre de Chef de l’année 2023 revient à Nick Bril du restaurant « The Jane » à Anvers. « Entertainer passionné, Nick Bril aime emmener ses invités dans un monde d’expérience à part. En tant que chef, il a depuis longtemps démontré son don pour l’innovation. Ce faisant, il parvient à atteindre des niveaux exceptionnels à chaque fois. Nick Bril est donc notre chef de l’année 2023, une année durant laquelle, avec The Jane et sa note de 18,5, il renforce sa position parmi les meilleurs chefs du pays », explique la rédaction.

« Il s’agit d’une expérience gastronomique de très haut niveau figurant sans conteste parmi les promenades culinaires les meilleures au monde », ajoute le CEO, Marc Declerck. Nick Bril succède donc à Thierry Theys (« Nuance » à Duffel) au titre de chef de l’année.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The Jane Antwerp (@thejaneantwerp)

Gault&Millau a fait salle comble pour sa traditionnelle cérémonie, qui marquait le 20e anniversaire de l’édition belge du guide. Côté bulletins, le classement belge est toujours dominé par l’indétrônable Peter Goossens (Hof Van Cleve), qui est désormais le seul à afficher la note maximale de 19,5/20, depuis la fermeture de Bon-Bon à Bruxelles. Un seul restaurant présente lui la note de 19/20 : « L’Air du Temps » à Liernu.

Pas moins de trois restaurants ont eu une note de 18,5/20 : Boury à Roulers, The Jane et Zilte, tous deux à Anvers. Dans le peloton de tête, on retrouve également le restaurant Ralf Berendsen (Lanaken) avec 18/20, Cuchara (Lommel) et L’Eau vive (Arbre) avec 17,5/20, Altermezzo (Tongres), Castor (Beveren-Leie), De Kristalijn (Genk), Sir Kwinten (Lennik), Toma (Liège) et La Villa Lorraine d’Yves Mattagne (Bruxelles) avec 17/20, et Le Cor de Chasse (Wéris) avec 16,5/20.

Epinglons également quatre nouveautés remarquables ex aequo en Flandre cette année: Willem Hiele à Ostende, Misera à Anvers, Atelier Gist à Geraardsbergen et Modest à Oudsbergen. Tous les quatre ont obtenu une note de 15/20. Pour la Wallonie, la nouveauté remarquable est La Grappe d’Or à Arlon avec un score de 15,5/20, et à Bruxelles, c’est Ivresse avec 14/20.

Les autres prix

Outre le classement arithmétique, le guide jaune décerne chaque année une kyrielle de prix. Maxime Sanzot (« Racines » à Floreffe) a ainsi été élu sommelier de l’année. « Oldboy », lancé par l’ancien footballeur Xavier Chen à Bruxelles, a été désigné meilleur restaurant asiatique.

Du côté des découvertes, « Entropy » a été primé à Bruxelles, « Recto Verso » (Ciney) en Wallonie et « Côté préféré » (Jabbeke) en Flandre. « Ivresse » (14/20) à Bruxelles et « La Grappe d’Or » (15,5/20), qui a récemment déménagé à Arlon, sont eux les meilleures entrées de leur région.

Les jeunes chefs mis à l’honneur ont été Alexandru Sapco (« La Bonne Chère ») à Bruxelles, Alexandre Ciriello (« L’Horizon ») en Wallonie et Davy Devlieghere (‘ »Restaurant Julien ») en Flandre.

L’assistance a par ailleurs rendu plusieurs vibrants hommages à Tom Van Lysebettens, le chef gantois du « Cochon de Luxe » décédé il y a quelques jours d’un cancer à l’âge de 35 ans.

Mots-clés:
chef gault&millau
CIM Internet