Paris Match Belgique

Pour noircir ses biscuits Oreo utilise… de l’ammoniac

L'usine mélange depuis des années de l'ammoniac toxique aux fèves de cacao moulues. | © Unsplash

Food et gastronomie

La couleur noire des biscuits Oreo due à de l’ammoniac nuisible pour l’environnement.

 

L’usine de cacao néerlandaise Olam, située à Koog-sur-le-Zaan en Hollande septentrionale, mélange depuis des années de l’ammoniac toxique aux fèves de cacao moulues pour noircir ses célèbres biscuits Oreo, révèle mardi le journal néerlandais Noordhollands Dagblad. Le gouvernement néerlandais était au courant de telles pratiques. Depuis plusieurs années, Olam est sous le feu des critiques des résidents locaux et des militants écologistes notamment en raison de ses émissions d’ammoniac. L’entreprise s’est toujours défendue en expliquant que de l’ammoniac était libéré naturellement lors du traitement des fèves de cacao. La société a toutefois omis de mentionner qu’elle ajoutait de grandes quantités d’ammoniac pour noircir artificiellement le cacao.

Lire aussi > Pâté en boîte, Oreos et mayo : La Toile hallucine devant le dernier hamburger lancé par McDo

À la demande d’Olam, l’Agence néerlandaise pour l’Environnement taisait l’ajout de dizaines de milliers de kilogrammes d’ammoniac dans le processus de fabrication des biscuits Oreo.

« Il ne reste pas ou très peu d’ammoniac dans le produit final », se défend le directeur d’Olam, Eric Nederhand  « Son utilisation est répertoriée en tant qu’additif alimentaire dans les informations techniques de chaque ingrédient. »

Lire aussi > Huile de palme : L’ingrédient secret (et dévastateur) des biscuits Oreo

Un lanceur d’alerte a averti le journal que l’usine n’a jamais été conçue pour traiter de grandes quantités d’ammoniac. « L’ammoniac s’infiltre dans tous les coins et recoins, la puanteur est énorme. L’environnement ? Cela n’intéresse pas les dirigeants de l’entreprise. Ils se soucient de la poudre de cacao noir et de ce qu’ils en tirent », dénonce-t-il. Mondelez, le fabricant des biscuits Oreo, souligne que l’emballage mentionne le « carbonate d’ammonium » comme ingrédient. « L’utilisation de carbonate d’ammonium dans les aliments n’affecte pas la qualité ou la sécurité du produit », affirme la porte-parole de l’enseigne, Annick Verdegem.

Par Belga 

Mots-clés:
biscuits Oreo ammoniac
CIM Internet