Paris Match Belgique

Vin : Deux astuces pour reconnaître une bonne bouteille en magasin

bouteilles vin

Comment choisir son vin dans l'étalage ? | © Pexels

Food et gastronomie

C’est toujours le même rituel. On se retrouve dans le rayon vins du supermarché, et on ne sait pas sur quelle bouteille se lancer. Voici deux/trois astuces partagées par le caviste Simon Pirard pour ne pas se louper, et déguster son vin correctement une fois choisi.

Ce petit détail sur l’étiquette

Déchiffrer une étiquette peut parfois s’avérer compliqué. Il y a généralement beaucoup d’informations, et toutes ne sont pas utiles. Les choses importantes à relever sont : la région, l’appellation et le millésime. Ça, c’est la base. Ensuite, on essayera de trouver le nom du vigneron. Quelqu’un qui « signe » sa bouteille est un gage de qualité. Au moins, si vous avez un problème avec la qualité du vin, vous savez à qui vous adresser…

Un prix minimum

Ce n’est pas le prix qui fait la qualité d’un vin. On peut avoir d’excellentes surprises à 10€ et de grosses déceptions à 25€. Toutefois, il y a un prix minimum en-dessous duquel il vaut mieux ne pas passer. Si on compte les matières sèches (bouteille, bouchon, étiquette, capsule, carton, transport) le prix avoisine facilement les 2€ voire 2€50. On y ajoute les taxes, on arrive à 3€, et il n’y a toujours pas de vin dans la bouteille. Ajoutons encore les marges des uns et des autres (vigneron, distributeur, caviste, agent éventuellement…) Considérons donc, qu’en-dessous de 6€ il y a quelque chose qui a dérapé !

Et quand on a déjà acheté sa bouteille…

Comment reconnaître un vin bouchonné ?

Le « gout de bouchon » se reconnait au nez de champignon, de liège marqué. En fait, le vin ne sent pas le fruit mais autre chose… Attention à ne pas confondre le « bouchon » avec l’élevage en barriques. Il arrive parfois qu’un vin élevé en barriques et débouché trop jeune soit encore très marqué par ces arômes de bois neuf. Petite expérience à réaliser chez soi pour s’entraîner à reconnaitre le goût de bouchon : garder vos bouchons en liège dans une boîte hermétique. Laissez-les dans cette boite fermée quelques jours. Ouvrez délicatement un coin de la boîte et approchez votre nez : ca sent le liège ! Si vous reconnaissez cet arôme dans un vin, il est potentiellement bouchonné !

Combien de temps conserver une bouteille ouverte ?

L’oxygène est le meilleur allié mais aussi le pire ennemi du vin ! Il va permettre au vin d’évoluer mais il va aussi finir par le dégrader. Si on sait dès l’ouverture qu’on ne finira pas la bouteille, essayons de remettre le bouchon le plus vite possible pour limiter l’oxydation. On peut raisonnablement dire que le vin doit pouvoir se conserver 4 ou 5 jours dans un endroit sans variation de température et à l’abri de la lumière. Le vin va évoluer mais doit garder ses qualités (ou défauts) de départ.

Mots-clés:
VIN
CIM Internet