Paris Match Belgique

Préparez-vous, le premier Mondial du saucisson débarque en France

© Flickr @James Skinner

Food et gastronomie

Il est temps de rendre à César ce qui appartient à César. Au printemps 2018, l’Ardèche (région Auvergne-Rhône-Alpes en France) accueillera le tout premier Mondial du saucisson. Car oui, c’est un choc, mais cela n’existait pas encore.

 

Les Ardèchois ont eu la géniale et gourmande idée de célébrer enfin l’une des charcuteries les plus adorées du monde et même de lui consacrer une journée. Le saucisson sera donc à l’honneur au printemps 2018, aucune date n’ayant encore été officiellement arrêtée pour le moment. Et c’est une première mondiale pour cette star de tous les apéros, été comme hiver.

Un événément que l’on doit à l’Académie ardéchoise des amateurs de saucisson

Car en Ardèche, on prend le sauciflard très au sérieux, après avoir créé en 2016 l’Académie ardéchoise des amateurs de saucisson A3S, Philippe Rebergue, Jean-Victor Joubert et René-Louis Thomas ont décidé de pousser leur amour du saucisson encore plus loin avec ce mondial et comptent bien récompenser le meilleur de la charcuterie à travers le monde. Leur objectif : « L’intérêt des consommateurs, la mise en avant des bons producteurs et la culture de la convivialité selon Rabelais, inventeur du mot ‘saucisson' ».

On veut faire au saucisson ce qui est fait pour le vin au concours des Grands Vins de France de Mâcon.

Au Dauphiné, René-Louis Thomas explique : « L’idée est venue presque en gag et on s’est aperçu, grâce à des recherches de Philippe Rebergue, que personne ne l’avait fait (…) Si l’Académie n’est pas arrêtée sur le choix du lieu, le village de Vanosc est pour l’instant pressenti. (…) On veut faire au saucisson ce qui est fait pour le vin au concours des Grands Vins de France de Mâcon ».

Lire aussi > Boudin, dj’s et artisanat : un apprenti boucher détourne le concept de la Boiler Room

Durant cette journée, sera organisé un grand concours de dégustation à l’aveugle afin de déterminer le meilleur saucisson du monde -une décision des plus importantes-, dans trois catégories : tradition, pur porc, et classique. Les saucissons devront répondre à des critères de dégustation et d’évaluation organoleptique établis par le laboratoire d’analyse sensorielle LACO. Les lauréats de chaque catégorie se verront remettre une médaille Rabelais (du nom de l’inventeur du saucisson) d’or, d’argent et de bronze. L’occasion pour les membres de l’Académie ardéchoise de « promouvoir de vrais bons produits », loin des productions actuelles industrielles de mauvaise qualité : « Les consommateurs achètent, conservent (mal) et avalent parfois n’importe quoi ».

La vie la vraie – © Flickr @Arnaud D

Pour cette journée placée sous le signe de la charcuterie, des invités prestigieux seront présents comme Andrée Jovine, directrice d’un laboratoire œnologique, qui encadrera les futurs jurés de la section « Le vin qui va avec ».

CIM Internet