Paris Match Belgique

De Paris à Tokyo avec la box signée Maison Sarah Lavoine pour Sushi Shop

Des sushis Bleu Sarah au goût de Paris | © DR

Food et gastronomie

Qui dit changement de saison dit nouvelle collaboration pour Sushi Shop, qui a choisi cette fois de faire appel à l’univers élégant et dépaysant de la Maison Sarah Lavoine. Une alliance réussie entre déco et gastronomie où les saveurs se conjuguent de Tokyo à Paris. 

C’est d’abord la boîte en elle-même que les aficionados de la chaîne de restauration japonaise attendent avec impatience. Tatouée par Scott Campbell, ou laquée de rouge il y a quelques saisons pour une collaboration avec Joël Rebuchon, elle se pare cette fois du « Bleu Sarah ». Soit un turquoise profond, marque de fabrique de la créatrice d’espaces Sarah Lavoine, qui plutôt que de se contenter d’étre « femme de » a choisi de lancer son agence d’architecture d’intérieur il y a quinze ans.

Créativité débordante

Son credo : l’art de vivre à la française, rehaussé de la passion de la créatrice pour les couleurs. Et après avoir sublimé des collaborations avec La Redoute, Monoprix ou encore Sézane, c’est à Sushi Shop qu’elle a choisi de prêter sa créativité. Le résultat, une box aux saveurs contemporaines, où les classiques de la maison côtoient des créations aux saveurs résolument parisiennes.

Lire aussi > Comment le poke a conquis les papilles du monde entier

DR

Si les puristes ne manqueront pas d’être surpris par le sushi au tartare de boeuf, mélange détonant de la gastronomie japonaise et de la bistronomie parisienne, les « crusty tuna California » sont particulièrement réussis. Croutons croquants, sauce épicées et oeufs de massage viennent relever le thon pour une véritable explosion gustative. Mariage réussi également pour le « Citrus & Basil sea bream maki » qui allie la douceur de la daurade au goût acidulé des agrumes et à la puissance du basilic.

Edition limitée

Pour y goûter, rendez-vous dès octobre dans les boutiques Sushi Shop, où la box sera proposée au prix de 45 euros pour 42 pièces, à savourer avant qu’une prochaine édition limitée ne vienne les remplacer.

CIM Internet