Maximilien Dienst et sa bonne étoile

Maximilien Dienst et sa bonne étoile

maximilien dienst

Max & Vénus, le rendez-vous culinaire de La Deux. | © RTBF

Food et gastronomie

Notre plus jeune Chef étoilé, Maximilien Dienst, officie tous les jours de la semaine dans l’émission Max & Vénus sur la RTBF, aux côtés de Fanny Jandrain. Rencontre.

Le joyeux trublion qu’on a pu voir dans Top Chef l’an passé est d’abord un Chef talentueux et le plus jeune Belge à avoir décroché une étoile au Michelin. Nous l’avons rencontré dans la cuisine de son restaurant, Les Pieds dans le Plat.

Votre émission, Max & Venus, cartonne…
L’audience est bonne en terme de parts de marché. La chaîne est très contente et c’est l’essentiel. Cela dit on a tous envie que ça monte encore.

Cette année, vous gardez votre étoile au Guide Michelin. C’est plus de pression quand on est médiatisé ?
J’ai eu plus de stress cette année-ci. On pourrait légitimement se poser la question de savoir pourquoi je me permets de donner des conseils à la télé si je ne les applique pas chez moi. Même si c’est faux ! Quand on n’est pas médiatisé et qu’on perd une étoile, on peut se remettre en question seul dans son coin. Ça n’aurait pas été mon cas.

Lire aussi > L’interview « Street Frite » de Maximilien Dienst

C’est le jugement du public qui vous faisait peur ?
Comme j’ai une grande gueule, il faut que j’assume les critiques. Cependant je n’aurais pas compris pourquoi on nous l’aurait enlevée alors que nous ne faisons qu’évoluer, dans le bon sens du terme, et que nous nous remettons toujours en question. Chaque fois que la carte change, nous tenons compte de l’avis des clients. Tous les jours, je passe en salle, j’écoute les commentaires et je fais la part des choses.

RTBF

L’expérience Top Chef, ce n’est que du positif ?
Oui, bien sûr ! J’attends d’ailleurs de voir les têtes de la prochaine édition. Avant, je ne regardais pas, mais depuis que j’ai participé, ça m’interpelle.

Qu’est-ce qui plait chez vous ?
Probablement le fait que je suis un électron libre et que j’aime bousculer les idées préconçues et les codes. En même temps, je suis toujours sur le fil… On m’a choisi pour Max & Vénus parce que j’ai une grande gueule, mais je suis le premier à penser que, lorsqu’on en a une, il faut que le reste suive.

Lire aussi > Michelin 2018 : apaiser la guerre des étoiles

Peut-on rire de tout ?
Je pense que oui, on peut rire de tout et avec n’importe qui, à condition que la personne soit suffisamment proche physiquement pour être dans le même esprit. À la télé, les spectateurs doivent d’abord avoir le temps de nous connaître pour accepter tout ce qu’on peut dire. Il y a des choses que je lâche pour faire rire les équipes, mais je sais qu’elles ne passeront pas à l’antenne. Pas forcément parce qu’elles sont déplacées, mais parce qu’elles seront mal perçues.

Est-ce que vous vous sentez mieux à la télé ou dans votre cuisine ?
Je me sens bien des deux côtés. Probablement parce qu’on me laisse beaucoup de liberté et que j’en ai besoin.

Si je vous demande comment vous allez fêter Noël…
Vous vous attendez à ce que je dézingue les fêtes ? En plein dans le mille. Tous le pathos dégoulinant qui les entoure m’énerve. Je ne vois pas l’intérêt de sortir boules et guirlandes et de me repasser « It’s Christmas time » en boucle. Le pire, c’est la course aux cadeaux, de préférence la veille voire le jour-même, à croire qu’on a de l’imagination que le 24 à 17h. Pourtant Noël, c’est chaque année à la même date !

Lire aussi > 5 destinations idéales pour passer Noël sur la plage

C’est quand même agréable de faire et de recevoir des cadeaux…
À 24 ans, je peux m’enorgueillir d’une longue liste de cadeaux pourris autant offerts que reçus que personne n’oserait mettre sur e-Bay le lendemain. Noël nous garantit surtout de commencer la nouvelle année dans le rouge ! Et pourtant, chaque fois, on remet ça, un sourire niais sur la tronche.

Si on sourit, c’est parce qu’on est heureux !
Il y a plein de gens qui ne sont pas heureux à Noël sinon ça se saurait et les Enfoirés mettraient la clé sous le paillasson.

Vous flinguez la dinde aussi ?
Vous trouvez ça génial de manger de la dinde rôtie (souvent très mal) et une bûche roulée à la crème au beurre ?

Vous dites ça parce que vous travaillez pendant les fêtes ?
Absolument pas ! Je vais vous étonner mais nous fermons… pour permettre notamment au personnel de fêter Noël en famille !

Retrouvez cette interview et de nombreuses idées cadeaux dans l’édition spéciale « Tourbillon des fêtes » dans le Paris Match de cette semaine (avec Jean d’Ormesson en couverture).

CIM Internet