Face à la folie Fortnite, des parents envoient leurs enfants en « cure de désintoxication »

Face à la folie Fortnite, des parents envoient leurs enfants en « cure de désintoxication »

Fortnite en est à sa saison 7. | © Epic Games

Jeux Vidéo

La popularité du jeu vidéo d’Epic Games inquiète de plus en plus de parents, notamment aux États-Unis où des camps de détox numérique accueillent les jeunes plus accros.

Avec l’arrivée de la saison 7 et des différentes nouveautés liées à Noël, Fortnite devrait (encore) battre de records d’affluence. Le jeu en free-to-play regroupe plus de 200 millions de joueurs, dont de nombreux enfants. Et ils passent souvent des heures sur le mode Battle Royale. Un phénomène qui a parfois de lourdes répercussions sur leur quotidien.

Addicitif « comme de l’héroïne »

Aux États-Unis, une récente étude menée par Common Sense, et relayée par The Daily Dot, avance que 61% des ados ont déjà mis les mains sur Fortnite. Chez un quart d’entre eux, les parents se disent inquiets du temps qu’ils y passent. Interrogée par Bloomberg, une Britannique spécialisée dans les troubles du comportement ne mâche pas ses mots : « Ce jeu est comme de l’héroïne. Une fois que vous êtes pris, c’est très dur de s’en passer ».

Lire aussi > Fortnite : Mauvais perdant, un homme menace de tuer un enfant de 11 ans

Mauvaises notes, détérioration du sommeil, isolement… Les effets sont nombreux chez les gameurs. Le mot « addiction » revient même souvent sur Twitter.

Besoin de déconnexion

« Je n’ai jamais vu un jeu qui avait autant d’emprise sur l’esprit des enfants », déplore une mère de famille dans USA Today. Alors pour essayer d’y remédier, certains optent pour une solution plutôt radicale : un passage dans un camp spécialisé en détox digitale. Dans un reportage de NBC Today, le directeur de Reset Summer Camp confie que cette année 60% des enfants qui sont venus pour une cure jouaient à Fortnite. Là, ils ont droit à une déconnexion totale, sans console ni Internet, durant un mois.

Lire aussi > Une consommation intensive de jeux vidéo et d’Internet modifie le cerveau des enfants 

Et les ados ne sont pas les seuls à se mettre en danger. Récemment le média allemand BILD a avancé que la blessure au dos du footballeur Mesut Ozil pouvait être due… à Fortnite.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

It’s time for my 2nd live session on @twitch tomorrow 🎮😎 See you at 5 p.m. UK time ➡ twitch.tv/mesutozil #FollowMe #M1Ö #Fortnite @them10team

Une publication partagée par Mesut Özil (@m10_official) le

CIM Internet