Paris Match Belgique

Comment un pédophile s’est servi de Fortnite pour approcher ses victimes

Fortnite est très populaire chez les plus jeunes. | © Epic Games

Jeux Vidéo

En se servant du chat du jeu phénomène, cet Américain de 41 ans aurait fait une vingtaine de victimes. 

Fortnite est certainement le jeu le plus populaire de ces dernières années. La création d’Epic Games compte plus de 200 millions de joueurs, et les enfants et les ados y passent de (très) nombreuses heures. Un terrain de chasse idéal pour certains pédophiles. Anthony Thomas, un homme de 41 ans installé en Floride, était de ceux-là.

Cadeau empoisonné

C’est grâce au chat de Fortnite et avec l’aide d’une complice qu’il établissait le contact sur le jeu. Le rôle de cette dernière ? Gagner la confiance de la victime potentielle et obtenir des informations utiles sur sa vie personnelle. Au bout d’un moment, l’ado était mis en relation avec Anthony Thomas, prêt à tout pour lui plaire. Une mineure de 17 ans s’est ainsi vue offrir de nombreux cadeaux, dont un smartphone. De quoi arriver plus facilement à ses fins et joindre sa proie à tout moment. C’est avec ce GSM qui contenait des vidéos et des photos pornographiques que la police a pu remonter jusqu’au prédateur en octobre dernier.

Lire aussi > Fortnite, World of Warcraft… La DGSE cherche un stagiaire pour espionner les joueurs

« Cette affaire est troublante, car elle implique de la pornographie infantile, mais aussi parce qu’un jeu en ligne populaire a été utilisé pour communiquer avec la victime », a confié le procureur général de Floride dans la presse locale. « Les parents doivent être conscients que les prédateurs sont prêts à utiliser tous les moyens possibles pour exploiter un enfant », a-t-il souligné. Thomas aurait ainsi pu faire jusqu’à 20 victimes. Il a été inculpé de 22 chefs d’accusation dont rapports sexuels avec une mineure et diffusion d’actes sexuels mettant en scène des mineurs. Sa caution s’élèverait aujourd’hui à près de 700 000 euros et il se tient désormais loin, bien loin, des jeunes joueurs de Fortnite.

CIM Internet