Rape Day : La réponse hallucinante du développeur du jeu faisant l’apologie du viol

Rape Day : La réponse hallucinante du développeur du jeu faisant l’apologie du viol

rape day

Le créateur du jeu "Rape Day" ne lâche pas l'affaire. | © DR

Jeux Vidéo

Le but du jeu est de « harceler, tuer et violer des femmes », mais les explications de son développeur face à la polémique sont tout aussi choquantes.

Hébergé sur la plateforme Steam, le jeu vidéo Rape Day, « journée du viol », permet aux utilisateurs de se mettre dans la peau d’un violeur dans un univers de zombies. La description du jeu « réservé aux adultes » est plutôt claire : « Vous contrôlez les choix d’un tueur et violeur en série pendant une apocalypse de zombies. Vous devez harceler verbalement, tuer et violer des femmes au cours de votre progression dans l’histoire », rapporte Le Soir.

Selon Numerama qui a eu accès à des visuels, le jeu présentait des femmes nues pour la plupart, battues, violées, poursuivies ou menacées avec des armes par un personnage masculin. Sans surprise, le jeu faisant l’apologie des violences sexistes et sexuelles a rapidement créé la polémique, forçant le studio qui détient Steam à ne plus le distribuer sur sa plateforme.

Lire aussi > Un jeu vidéo simulant une fusillade dans une école fait polémique

Un créateur persévérant

Le développeur du jeu, Desk Plant, a tenté de défendre sa création : « Si ce n’est pas votre genre de jeu, vous n’avez pas besoin d’y jouer. Mais comme d’autres l’ont déjà dit, j’ai essayé de faire un jeu auquel j’aurais aimé jouer, et il y a d’autres gens comme moi », ajoutant que, selon lui, 4 % de la population mondiale est constituée de sociopathes, et que d’autres personnes pourraient se divertir avec ce type de contenus. peu avant l’annonce du retrait de Steam, il avait déclaré que, si son jeu n’était pas autorisé, il trouverait un autre moyen de le commercialiser. « Je n’ai pas enfreint de règles, je ne vois donc pas comment mon jeu pourrait être banni à moins que Steam ne modifie ses règles », a-t-il déclaré selon Metro.

Mots-clés:
viol jeu vidéo rape day
CIM Internet