Paris Match Belgique

Fortnite : Pourquoi un joueur pro s’est fait bannir à vie

fortnite

Image d'illustration. | © BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Jeux Vidéo

Le Britannique de 17 ans Jarvis Kaye s’est fait bannir à vie du jeu Fortnite alors qu’il avait tout quitté pour y consacrer sa vie.

Epic Games est intolérable, même avec ses stars. Le studio américain, propriétaire du jeu Fortnite, a banni à vie un joueur qui avait dédié toute sa vie à ce jeu de tir et de survie en ligne. Le Britannique Jarvis Kaye est accusé d’avoir utilisé un logiciel de type « aimbot », qui déplace automatiquement le curseur de la souris sur les adversaires, ce qui avantage considérablement le tricheur par rapport aux autres joueurs.

Suivi par plus de deux millions de fans sur YouTube et 580 000 personnes sur la plateforme de streaming Twitch, le jeune homme de 17 ans a annoncé la nouvelle dimanche sur sa chaîne Youtube. « Je veux juste être clair, c’est la première fois que je fais quelque chose comme ça, et bien sûr, je ne l’ai jamais fait dans un mode de jeu compétitif. Au moment où j’ai posté ces vidéos, j’étais complètement inconscient de ce qui pourrait m’arriver, de ce que pourraient être les conséquences. De toute évidence, c’était une grave erreur et une énorme faute de ma part», dit-il en larmes, face caméra. D’après ses dires, il aurait utilisé ce programme de triche pour montrer à ses fans ses effets dans des vidéos publiées sur Youtube. «Je ne pensais même pas que Fortnite pouvait nous bannir à vie pour des vidéos », ajoute-t-il en sanglots.

Lire aussi > Lady Gaga se demande ce qu’est Fortnite, la toile lui répond avec humour

Mais pour Epic Games, le recours aux logiciels de triche est formellement interdit. Depuis toujours d’ailleurs, ces petits programmes polluent les parties de jeux de tirs à la personne (FPS) comme Counter Strike ou Call of Duty.

Millionnaire à 17 ans

Dans une interview accordée à journal britannique The Independent, un porte-parole d’Epic Games est revenu sur cette annonce qui a été perçue comme un coup de tonnerre dans la communauté Fortnite : « Nous avons une politique de tolérance zéro avec l’usage de logiciels de triches. Lorsque les gens utilisent des aimbots ou d’autres technologies de triche pour obtenir un avantage injuste, ils ruinent les parties des joueurs qui jouent de manière équitable ».

Lire aussi > Comment Fortnite pourrait sensibiliser à la protection de l’environnement

Dommage pour Jarvis Kaye, qui s’était fait connaître en 2018. En moins de deux ans, ce garçon de classe moyenne du comté de Surrey avait amassé plus de deux millions de dollars grâce à Fortnite et rejoint l’équipe professionnelle FaZe. Sa mère, qui s’est exprimée dans les colonnes du Daily Mail, explique : « Il est brisé. Il aime ce jeu. Il n’y a pas une once de déviance en lui, et ce que je sais, c’est que pour toute erreur qui ne nuit physiquement pas à une personne, il devrait avoir une chance de se faire pardonner. » 

« Epic Games, vous savez, je sais quelle erreur j’ai commise et je suis vraiment désolé. Je sais que je dois assumer la responsabilité de mes actes et je vais faire de mon mieux pour accepter toutes les punitions qui me sont infligées », s’est quant à lui indiqué Jarvis. Sur Twitter, un hashtag #FreeJarvis a été lancé pour que le studio américain lui donne un seconde chance. Même Tyler Blevins alias Ninja – la plus grande star de Fortnite – a réagi à l’annonce. « Il est encore très jeune [17 ans], c’est donc juste un gamin stupide qui a pris une décision stupide sans vraiment y réfléchir. Ce n’était pas un tournoi, ce n’était pas une Coupe, il devrait peut-être être banni six mois de la scène compétitive. Mais à vie… ».

CIM Internet