Paris Match Belgique

En pleine crainte du coronavirus, ce jeu sur une épidémie mortelle cartonne

Le jeu sur une épidémie mortelle Plague inc

Son nom ? Plague Inc. | © Ndemic Creations

Jeux Vidéo

Alors que le coronavirus a déjà fait au moins 26 morts, selon un dernier bilan vendredi, un jeu sur une épidémie mortelle datant de 2012 arrive en tête des téléchargements sur l’App Store.

La Chine lutte contre un mystérieux virus mortel. Selon un dernier décompte vendredi, au moins 26 personnes ont succombé à cette maladie liée au coronavirus. Le nombre de cas de contamination confirmé atteint désormais 830 dans la république populaire, berceau de l’épidémie, et le nombre de cas suspects dépasse le millier, a annoncé vendredi matin la Commission nationale de la santé. D’autres cas ont été confirmés au Japon, aux Philippines, à Taïwan, en Thaïlande, en Arabie Saoudite, à Singapour, en Corée du Sud et aux États-Unis.

Face à cette épidémie, certains s’inquiètent, d’autres jouent. En effet, le jeu Plague Inc. est devenu l’application payante la plus téléchargée du moment sur l’App Store en Chine, mais aussi en Belgique, en France et dans d’autres pays à travers le monde. Développé en 2012 par Ndemic Creations, basé au Royaume-Uni, ce jeu de stratégie a pour but de répandre un virus mortel afin de détruire l’humanité avant que les scientifiques ne réussissent à développer un traitement.

Lire aussi > L’ONU tente une méthode surprenante pour combattre les épidémies dans le monde

Le jeu n’est pas un modèle scientifique, rappellent les créateurs

Les créateurs ont remarqué ce regain d’intérêt. Sur Twitter, ils ont expliqué qu’ils recevaient beaucoup de questions concernant le nouveau coronavirus, soulignant qu’il était plus prudent de se tourner vers l’OMS pour obtenir des informations.

« Nous avons créé ce jeu spécifiquement pour qu’il soit réaliste et informatif sans pour autant surfer sur les problèmes très sérieux du monde réel », assure l’entreprise dans un communiqué cité par Huffington Post. « Cela reste cependant un jeu et non un modèle scientifique, la situation actuelle avec le coronavirus est bien réelle et touche un nombre énorme de personnes. »

Le jeu de simulation apocalyptique prend une tout autre résonance, alors que la crainte d’une propagation à l’échelle mondiale du coronavirus grandit. Ce n’est pas la première fois que la popularité de Plague Inc. colle à l’actualité. En 2014, par exemple, l’application avait connu un pic d’activité lorsque le virus Ebola faisait des ravages en Afrique, et un an plus tard avec le virus Zika en Amérique du Sud.

Face au coronavirus, le cabinet de la ministre de la Santé Maggie De Block tente de rassurer les citoyens belges : « Il n’y a pour l’instant pas de raison de paniquer, mais nous suivons de près l’évolution de la situation ».

Mots-clés:
jeu épidémie coronavirus
CIM Internet