Paris Match Belgique

Pour gagner aux jeux vidéo, faites un avatar qui vous ressemble

Pour gagner aux jeux vidéo, faites un avatar qui vous ressemble

Une bonne manière de se dépasser. | © Pexels / Pixabay

Jeux Vidéo

Ce conseil ne concerne évidemment pas les Sims, mais plutôt les jeux de sport ou de combat.

 

Vous en avez marre de toujours finir dernier aux jeux vidéo ? Alors la science va vous donner un petit coup de pouce : choisissez un avatar qui vous ressemble plutôt qu’un personnage idéalisé, avec des muscles disproportionnés. Cette nouvelle étude de l’Université de Bath, au Royaume-Uni, a fait l’étonnante découverte que les performances d’un joueur étaient bien meilleures si son avatar lui ressemblait plutôt qu’un avatar aléatoire ou idéalisé, révèle un article de Science et Avenir.

Lire aussi > 5 jeux vidéo qui offrent une liberté totale à votre créativité

Pour arriver à ces résultats, les scientifiques ont analysé le comportement de participants à un jeu de vélo de course. Munis de casque de réalité virtuelle, les participants ont du se mesurer à trois types d’avatar : un réaliste, un idéalisé et un aléatoire. Dans chaque cas de figure, les performances étaient meilleures avec des avatars réalistes. Les participants ont également « trouvé le jeu plus motivant », selon Tech Xplore. « Le jeu a repoussé les limites des participants pendant 30 secondes pour voir à quel point ils pouvaient s’exercer sur une courte période. Lorsqu’ils étaient en compétition contre leur avatar réaliste, ils étaient 3 % plus rapides que lorsqu’ils étaient en compétition avec leur avatar idéalisé – en d’autres termes, ils s’exerçaient 3 % de plus », rapporte l’étude.

Une ressemblance qui pousse au dépassement de soi-même

« Les avatars idéalisés augmentent l’identification des vœux, mais semblent avoir un impact négatif sur les performances physiques », explique le docteur Christof Lutteroth, qui a dirigé ces recherches au Département d’informatique de l’université. Au contraire, un avatar qui nous ressemble nous pousserait inconsciemment à nous surpasser.

Selon le Dr Lutteroth, une explication possible de l’effet positif de l’avatar réaliste serait un mécanisme connu sous le nom de « feedforward ». Notre motivation et nos performances seraient améliorées si l’on se retrouve en concurrence avec un avatar qui nous ressemble, auquel on peut facilement s’identifier. Un avatar aléatoire ou idéalisé est susceptible de réduire l’effet de feedforward en diminuant l’auto-identification, explique Tech Xplore.

CIM Internet