Paris Match Belgique

Julia Restoin-Roitfeld, de fille en Vogue à mère au top

Julia Restoin-Roitfeld est la nouvelle égérie de Liu Jo | © Liu Jo

Mode

Regard de braise, silhouette affûtée et pomettes ciselées, Julia Restoin-Roitfeld est de ces beautés incandescentes qui enflamment les pages des magazines. Une vocation logique pour celle qui est la fille de Carine Roitfeld, rédactrice en chef iconique de Vogue Paris.

Et Julia et son frère, Vladimir, ont un pedigree mode impeccable puisque leur père n’est nul autre que Christian Restoin, créateur du label ultra pointu Equipment. Tandis que Vladimir, lui, a choisi de se diriger vers le milieu de l’art, où il est commissaire d’exposition, Julia a préféré marcher dans les traces de ses parents. Et plutôt que de choisir entre la création et la presse magazine, la belle a choisi de concilier les deux en devenant mannequin. Ami proche de Carine Roitfeld, avec qui il a inventé l’esthétique porno chic de Gucci dans les 90s, Tom Ford choisit Julia en 2006 pour être l’égérie du parfum Black Orchid. Suivent des campagnes pour Lancôme, Jil Sander et Mango, et aujourd’hui, la top maman d’une adorable petite Romy est devenue le visage de la marque italienne Liu Jo. Une campagne qui met en avant l’importance du soutien entre les femmes, et dont le message correspond bien à cette maman célibataire au quotidien bouillonnant.

Lire aussi > Les cinq mannequins belges qui montent

 

Proche des tops Lara Stone et Helena Christensen, Julia préfère de loin la camaraderie et le soutien à la jalousie. Ainsi qu’elle l’affirme, « je trouve ça très important que les femmes puissent compter les unes sur les autres. Personne ne peut mieux comprendre qu’une autre femme ce que nous traversons, qu’il s’agisse de la maternité ou de nos carrières. Plutôt que de se mettre en compétition, il faut qu’on s’élève et qu’on se conseille ». Et niveau conseil, la mannequin aux 300 000 followers sur Instagram a pu compter sur ceux avisés d’une mère qui fait office d’icône dans le monde de la mode.

Ma mère est un exemple pour moi, elle m’a prouvé que je n’avais pas besoin d’attendre d’avoir lancé ma carrière pour fonder une famille. Elle nous a eus très jeunes mon frère et moi, et elle a toujours été très disponible pour vous tout en parvenant à construire l’incroyable carrière qu’on lui connaît aujourd’hui. Elle m’a montré qu’il n’y avait pas besoin d’attendre et je suis ravie d’élever ma fille en même temps que mes opportunités professionnelles.

Et forcément, en étant la fille de Carine Roitfeld, Julia a pu compte sur quelques précieux conseils fashion aussi. « Ma mère m’a toujours dit qu’il ne fallait pas porter un designer de la tête aux pieds ou choisir un total look. Je continue d’appliquer ses conseils, mais ma fille est encore jeune alors je la laisse expérimenter avec ses vêtements pour le moment. Si elle veut porter une robe de princesse pour aller au supermarché, pas de problème ! » sourit Julia. Qui avoue quant à elle être fan de l’intemporelle petite robe noire, qu’elle porte avec des ballerines et un blazer en journée avant de la rendre irrésistible avec des talons et une veste en cuir quand la nuit tombe. L’occasion pour elle d’avouer avoir craqué pour les vestes en cuir qu’elle porte dans les visuels de la campagne.

 

Fuir les tendances

La mode ? Surtout, Julia Restoin-Roitfeld ne la prend pas au sérieux; à l’image de sa mère, papesse des tendances, certes, mais surtout pas fashion victime. Et si la mannequin se refuse à être appelée « influenceuse » malgré ses hordes de followers, elle se réjouit toutefois de pouvoir utiliser sa voix pour faire passer des messages positifs. Et distiller quelques conseils mode au passage. « Je dis toujours aux gens qu’il ne faut pas suivre les tendances mais bien apprendre à discerner ce qui nous va le mieux. Cela devient de plus en plus facile avec le temps, donc j’imagine que c’est un des avantages de prendre de l’âge ? ».

CIM Internet