Paris Match Belgique

Maxime Simoëns : « On sent véritablement une nouvelle ère se dessiner dans la mode masculine »

Maxime Simoëns à la fin du défilé Azzaro lors de la Fasion Week Paris, le 24 janvier 2018. | © BELGA/Aurore Marechal/ABACAPRESS.COM

Mode

Maxime Simoëns, qui est à la tête de sa marque hommes M.X Paris et directeur artistique de la maison Azzaro, revient pour Paris Match sur la Fashion week masculine Automne-Hiver 2018-2019, qui s’est achevée dimanche à Paris.

 

Paris Match : Quelles sont les principales tendances, celles qui iront au-delà du podium ?
Maxime Simoëns : On sent véritablement une nouvelle ère se dessiner dans la mode. Les créateurs semblent revenir à l’essence même de la mode et s’intéressent à nouveau à l’homme de la rue. Cette influence est présente dans la majorité des podiums, redéfinissant ainsi les contours d’une nouvelle allure masculine streetwear et plus détendue. La maison Valentino par exemple a lancé une nouvelle capsule aux accents street, centrée sur l’univers du sport.

Quelles ont été les silhouettes les plus marquantes?
L’ultra long et l’oversize semblent être les tendances repérées sur les podiums de la Fashion Week Homme. La doudoune, les écharpes de supporter et la couleur rouge sont les trois éléments qui semblent ressortir des podiums cette saison. Le vestiaire technique est le nouveau must !

Lire aussi > Fashion faux pas : Ugg dévoile ses cuissardes pour l’hiver designées par un Belge

Y a-t-il une marque « valeur sûre » ? 
J’ai tout particulièrement aimé la proposition qu’a faite Lanvin homme renouvelant avec vitalité le vestiaire masculin dans décor à mi-chemin entre nature et technologie. Les mannequins évoluaient dans une accumulation de spots et projecteurs lumineux sur de longues tiges métalliques.

« Moins de Maisons émergentes sont révélées chaque saison »

Peut-on citer une marque révélation de la fashion week ?
Je ne vois pas à proprement parler de « marque révélation ». Contrairement à la mode femme, la mode homme est soumise à moins de concurrence est moins de Maisons émergentes sont révélées chaque saison.

Un mannequin qui sort du lot ?
Luc Bruyère est pour moi le mannequin révélation de cette saison. Né avec un seul bras, ce garçon de 23 ans au physique rock enchaîne les grandes campagnes et redéfinit les canons de la beauté masculine. Il est d’ailleurs celui qui ouvre ma nouvelle collection baptisée « Forever Kid ». Nous avons créé, avec son concours, une prothèse bionique réalisée tout spécialement pour la collection.

@arthur_avellano AW18 SHOW –

Une publication partagée par Luc Bruyere (@lucbruyere_) le

Il a déjà posé pour Citizen K, est apparu en Une de Têtu et a participé à une grande campagne pour Nike. Comédien, il a aussi joué dans la nouvelle série de Canal+, Spleen.

La vision de Maxime Simoëns pour la prochaine saison

« Pour ma nouvelle collection Automne-Hiver 18/19 intitulée « Forever Kid », je décline et interprète les codes de l’univers sportif et envisage le vestiaire masculin de manière urbaine tout en m’inspirant de l’univers esthétique et graphique du début de l’ère des jeux vidéo où les Pac-Man, Tetris, Archanoid ou encore Space Invaders régnaient en maître. Une silhouette jeune et contemporaine à l’esprit techno-couture ! Les doudounes oversize, écharpes de supporter et la couleur rouge ponctuent les silhouettes de l’homme M.X cette saison. Grâce aux nombreux imprimés graphiques, tissus techniques et coupes contemporaines, cette collection électrique révèle l’exigence et la volonté d’une esthétique radicale ».

CIM Internet