Paris Match Belgique

La jeune création belge grandit en famille

I.Ma.Gi.N Jewels

Derrière I.Ma.Gi.N Jewels, Margaux et Gilles, couple à la vie comme à la ville | © I.Ma.Gi.N Jewels

Mode

Des bijoux délicats estampillés I.Ma.Gi.N. Jewels à l’univers onirique et coloré de Mosaert en passant par les souliers signés Rivka, la jeune création belge ressemble à un attachant jeu des 7 familles où l’on crée en couple, avec ses parents ou bien sa fratrie. Décryptage. 

Si l’orthographe de la marque I.Ma.Gi.N. Jewels semble de prime abord faire fi de toutes les règles de syntaxe, son assemblage de points et de majuscules est pourtant tout sauf un erreur. Car ce « M » et ce « G » subtilement mis en avant, ce sont les initiales de Margaux et Gilles, les créateurs de la marque. Et le duo ne se contente pas de travailler ensemble : unis à la vie comme à la ville, ils sont d’abord tombés amoureux avant de choisir de lier leurs destinées professionnelles dans la foulée. Une évidence pour ces deux passionnés qui ont grandi dans l’univers des pierres.

Margaux Spruyt et Gilles Van Gestel
Margaux Spruyt et Gilles Van Gestel – DR

Et plus précisément, du diamant : originaires d’Anvers, Margaux Spruyt et Gilles Van Gestel choisissent d’abord de se laisser séduire par la joaillerie, Margaux en apprenant l’orfèvrerie à Anvers avant de se spécialiser à Florence, tandis que Gilles, lui, fait ses gammes dans une fabrique de diamants où il apprend tous les secrets de la taille des pierres et de l’expertise. Et pourtant, quand ils décident de lancer I.Ma.Gi.N., c’est d’abord vers les bijoux de fantaisie qu’ils choisissent de se tourner. Une évolution logique de la marque éponyme de Margaux, lancée avec l’objectif de proposer des bijoux de qualité à prix accessibles.

Offrir des prix abordables était très important pour moi, parce que les femmes ont toujours envie de beaux bijoux, mais sans avoir toujours les moyens de se les acheter. J’avais envie de bijoux qu’on peut s’offrir sans occasion particulière.
– Margaux Spruyt

Et si Margaux et Gilles, voisins lorsqu’ils étaient petits, semblaient destinés à allier leurs parcours pour créer ensemble, le lancement d’I.Ma.Gi.N. en 2013 ne s’est pas fait sans doutes. « Comme j’avais déjà ma propre marque, au début, ça a demandé des ajustements de lancer la nôtre » explique Margaux. D’autant qu’à ces préoccupations s’ajoutent le stress de mêler vie de couple et vie professionnelle jusqu’à parfois s’y emmêler.

Lire aussi > Stromae n’est pas mort, que vive Mosaert

Un risque que connaissent Paul van Haver et Coralie Barbier, unis par les liens du mariage mais aussi par les demandes de Mosaert, le label créatif qu’ils ont créé ensemble avec le frère de Stromae. Une collaboration qui s’est mise en place de manière organique.

Mosaert
Stromae et Coralie Barbier – Mosaert

« C’est venu plus par hasard qu’autre chose. C’est quelque chose qu’ils partagent, qu’ils ont en commun : c’est plus une affaire de caractère que de famille ! Ils sont même amis, au-delà d’être frères : il y a quelque chose qui les lie, au niveau de l’esthétique, des goûts…, explique Coralie Barbier. Quant à nous : Paul est venu vers moi en tant que styliste, même si on s’est mis ensemble six mois plus tard. On ne peut pas vraiment dire que ce soit une entreprise familiale ». Et pour la styliste originaire de Namur, c’est très bien comme ça.

À seize ans, si on m’avait dit que j’allais travailler avec mon mari, j’aurais répondu ’N’importe quoi !’. J’ai toujours été très indépendante, j’ai toujours beaucoup aimé travailler.
– Coralie Barbier

D’autant que travailler en couple à les inconvénients de ses avantages. Ainsi que l’explique Gilles Van Gestel, « c’est génial d’être toujours ensemble, mais forcément au travail il y a toujours des choses qu’on aime moins, et comme de bien entendu, c’est toujours aux heures les plus compliquées qu’on doit les gérer, et avant qu’on s’en soit rendus compte, on a passé toute la soirée à bosser ». Car brouiller la séparation entre privé et professionnel rend difficile la pose de limites. Steven et Sarah, les fondateurs de la marque de chaussures Rivka, en savent quelque chose.

Rivka
Steven et Sarah, les créateurs de Rivka – DR

Une séparation nette

S’ils soulignent avec enthousiasme que « travailler avec son amoureux apporte une grande facilité de communication, on peut dire les choses telles qu’elles sont, parfois de manière un peu brute mais au moins on ne doit pas prendre des pincettes, on peut être très honnête et c’est positif quand on entreprend. L’autre avantage, c’est que comme il s’agit d’une passion commune, on ne compte pas les heures et on réussit ensemble », Steven et Sarah avouent toutefois avoir une certaine difficulté à déconnecter. « Il faut savoir bien faire la part des choses, sinon on laisse le travail empiéter sur les moments de couple. C’est très important de savoir quand c’est le moment de travailler ensemble, et quand c’est le moment être en couple et dans l’intimité. Il faut une séparation nette entre les deux ». Et un partage net des tâches est également nécessaire.

On a chacun nos spécialités, et on fait confiance à l’autre. Margaux va être plus préoccupée par l’aspect créatif, tandis que moi je m’occupe principalement de la stratégie et de la croissance de la marque. Ceci étant, on ne prend jamais de décisions sans l’autre.
– Gilles Van Gestel

Et si Coralie Barbier souligne elle aussi l’importance « d’arriver à mettre des distances à certains moments », pour Luc Junior Tam, frère de Stromae avec qui il collabore sur le projet Mosaert, « un autre avantage, l’un dans l’autre, c’est que le lien familial fait qu’on est probablement un peu plus bienveillant les uns avec les autres ». Et son frère d’ajouter que « finalement, c’est peut-être plus compliqué avec ceux avec qui on ne travaille pas : ils peuvent se sentir parfois délaissés ». Reste que Gilles Van Gestel, lui, se réjouit de voir un retour au travail en famille, « plus facile pour les gens qui ont peur de se lancer seuls », certes, mais aussi « une jolie symbiose, avec des gens qui s’allient aux personnes en qui ils ont le plus confiance ».

 I.Ma.Gi.N Jewels
La nouvelle collection signée I.Ma.Gi.N – I.Ma.Gi.N Jewels

Et alors qu’I.Ma.Gi.N. fête ses 5 ans ce printemps avec une collection colorée aux inspirations exotiques ainsi qu’une ligne de bijoux ornés de diamants tout simplement irrésistibles, Margaux et Gilles partagent les clés de leur succès à ceux qui auraient envie de les imiter. « Il ne faut se lancer en couple que si les deux sont passionnés par le produit, et bien conscients de toutes les étapes de sa réalisation… Si un des deux se contente juste de suivre l’autre, ça ne marchera pas ». Pour les créateurs d’I.Ma.Gi.N., par contre, allier amour et passion s’est avéré être une idée brillante.

 

CIM Internet