Paris Match Belgique

Mode : les grands noms du luxe à la conquête du commerce en ligne

louis vuitton

Un magasin de Louis Vuitton. | © Unsplash/Kevin Laminto

Mode

À l’heure où les grand noms du luxe cherchent à accroître leur présence en ligne, le géant français LVMH vient d’investir dans un moteur de recherche dédié à la mode.

Lyst, moteur de recherche dédié à la mode, a annoncé jeudi la participation du géant français LVMH à une nouvelle levée de fonds. Le montant de l’opération n’a pas été communiqué, mais il est estimé de source proche du dossier entre 50 et 100 millions de dollars (jusqu’à 100 millions de francs). Bernard Arnault, directeur général de LVMH, avait déjà investi dans Lyst en 2015, mais par l’intermédiaire de sa holding familiale.

Lire aussi > LVMH et Kering s’engagent à ne plus présenter de mannequins trop maigres ni trop jeunes

La plate-forme agit comme un moteur de recherche pour les clients en les dirigeant vers des sites multimarques ou ceux des marques elles-mêmes, en prenant une commission lorsqu’un achat est effectué. Basée à Londres, Lyst réalise aujourd’hui 60% de son chiffre d’affaires aux Etats-Unis et prévoit de se déployer en Europe et en Asie ou cours des 18 prochains mois, a précisé à Reuters Chris Morton, cofondateur et directeur général de l’entreprise.

Une entrée tardive mais massive

Longtemps rétif, le secteur du luxe s’est tardivement mais massivement converti au commerce en ligne. LVMH a lancé l’an dernier son site multimarques 24 Sèvres, Richemont a pris le contrôle total de Yoox Net-A-Porter, Hermès a relancé son site, tandis que Louis Vuitton et Gucci (Kering), respectivement première et deuxième marque mondiale de luxe, ont ouvert leur propre site en Chine l’été dernier.

La montée en puissance du commerce en ligne contribue fortement à la croissance du secteur. Les ventes de luxe en ligne ont grimpé de 24% en 2017 pour totaliser 9% à 10% du marché et devraient atteindre 25% d’ici à 2025, selon le cabinet Bain & Co.

Avec Belga

CIM Internet