Paris Match Belgique

#MakeMySize : Un hashtag pour inciter les marques à inclure de plus grandes tailles

makemysize

La cible privilégiée de Katie : Zara. | © Capture d'écran Instagram

Mode

Sur Instagram, la blogueuse plus size qui copie le look des stars Katie Sturino a lancé le hashtag #MakeMySize pour rendre la mode accessible à toutes les morphologies.

Si certaines marques deviennent de plus en plus inclusives, en engageant des enfants handicapés comme mannequins ou en élargissant son offre de tailles, ces progrès dans l’industrie de la mode sont encore une minorité. La grande majorité des marques ne s’adaptent pas à la diversité des corps, ce qui complique la tâche des personnes qui ne rentrent pas dans un jeans slim à coupe droite ou à cette combi-short à la taille soi-disant unique. Cette frustration, la blogueuse Katie Sturino la connaît bien et elle est loin d’être la seule. Afin d’interpeller les marques sur leur offre de tailles trop restreinte, celle qui se décrit comme une « taille 12 et quelque », l’équivalent américain d’un 44, a créé le mouvement #MakeMySize. « Bien que j’applaudisse les marques qui apportent des modifications pour inclure plus de tailles, je vais voir si nous pouvons travailler ensemble pour faire savoir aux autres concepteurs qu’ils ont tout un groupe démographique qui veut faire du shopping », écrit la blogueuse sur son compte Instagram suivi par plus de 200 000 personnes. « S’il-vous-plait, identifiez ci-dessous la marque que vous souhaitez voir commercialiser votre taille ! Je commence le mouvement #MakeMySize », lance-t-elle sur son compte qu’elle utilise habituellement pour reproduire les looks des célébrités dans la vie réelle. Avant de créer ce mouvement, la blogueuse plus-size avait effectué un sondage parmi ses abonnés. Résultat : 97% estiment qu’il n’y a « pas assez de vêtements mignons » dans leur taille.

Lire aussi > Un vêtement, trois morphologies : Asos veut décomplexer ses clientes

Urban Outfitters, Anthropologie, Cos, Uniqlo… Katie Sturino a reçu près de 1 000 commentaires, parmi lesquels une certaine marque ressort plus que les autres : Zara. « Zara est en haut de la liste« , écrit-elle dans une autre publication. « Je me sens mal dans leurs cabines d’essayage depuis des années. En réalité, j’ai même arrêté de venir chez eux pendant six ans. J’y suis retournée aujourd’hui, c’est toujours la même chose », poursuit-elle en publiant une image d’elle en train d’essayer une robe XL. « Je n’arrive pas à rentrer mes bras dedans et encore moins à fermer le devant ».

Passionnée de mode, Katie Sturino en a assez des marques qui ne fabriquent pas des vêtements adaptés à sa morphologie. Surtout, lorsqu’il s’agit de vêtements labellisés « plus-size ». Elle a partagé sa mauvaise expérience avec un jeans taille 32/XL/14. « J’ai atteint ma limite avec les designers qui ne considèrent pas mon type de corps !« , confie-t-elle sur Instagram. « S’il vous plaît postez vos selfies frustrés de cabine d’essayage ». Un appel en qui beaucoup de femmes se reconnaîtront.

CIM Internet