Paris Match Belgique

Comment des producteurs de porc ont trollé la marque Supreme

supreme

Collection automne/hiver by Farmland Foods. | © Capture d'écran Farmland Foods

Mode

Après avoir remarqué une pièce au logo plus que familier dans la nouvelle collection de Supreme, le fournisseur américain de porc Farmland Foods a décidé de répondre à cette appropriation de son design avec beaucoup d’humour et de talent.

Tout a commencé avec une casquette. Pour sa saison automne-hiver, Supreme a révélé ses nouvelles pièces que le monde va s’arracher en un éclair, comme les t-shirts de Madonna et de nature morte, mais la marque de vêtements qui n’est plus réservée qu’aux skateurs a également sorti une casquette « Horizon 5-Panel » sur laquelle son logo est un poil différent. Fini l’italique sur fond rouge, place à un ciel bleu sur des pâturages verts. Si la plupart des amateurs de streetwear, qui vont créer des files d’attente interminables, ne connaissent certainement pas d’où le label new-yorkais a puisé son inspiration, une entreprise américaine a sa petite idée.

Le 24 août dernier, la coopérative agricole Farmland Foods, connue pour ses produits à base de porc, a interpellé la marque sur Twitter. « Hey Supreme, ce logo est super familier. Nous avons raté le « drop » – que pensez-vous de nous envoyer quelques-unes ? » À regarder de plus près, c’est en effet le graphisme exact de l’entreprise américaine. C’est loin d’être la première fois que Supreme « emprunte » le travail d’autrui sans penser aux conséquences, cela fait presque partie de sa marque de fabrique. Son propre logo est, lui aussi, dérivé du travail de l’artiste américaine Barbara Kruger qui qualifiait la marque de « farceurs tout sauf cools« .

Lire aussi > Alexina Graham met le feu à la planète mode

« Pour des looks aussi croustillants que notre bacon »

Pour répondre à cette appropriation de son logo, Farmland Foods a choisi plutôt l’humour et l’originalité. Quelques jours après la diffusion de son premier tweet, l’entreprise créée en 1959 a décidé de diffuser son propre lookbook avec « des vrais fermiers, dans des vraies fermes » sapés en Supreme. « Comme nous avons manqué le premier « drop » de Supreme, nous avons fait notre propre shooting photo. Et nous avons trouvé les mannequins parfaits », écrit sur son compte Instagram Farmland Foods, qui profite de cette réponse pour s’octroyer un bon coup de pub. « La collection automne/hiver : pour des looks aussi croustillants que notre bacon », peut-on lire sur une autre publication. À quand une collab’ officielle ?

Real farmers. Real farm. For real. #Supreme #FARMLANDxSUPREME #Farmland

A post shared by Farmland (@farmlandfoods) on

CIM Internet