Paris Match Belgique

La maison Degand, pourfendeuse de faux luxe depuis 35 ans

Moment essentiel du sur-mesure : le choix de l'étoffe qui se passe dans ce salon intimiste. © Bespoke | © Bespoke

Mode

La Maison Degand a, depuis trente-cinq ans, fait de l’élégance un art de vivre. Unique en Belgique et sans doute en Europe, son culte de la qualité fédère les meilleurs artisanats. Et se retrouve dans la demeure fraîchement et luxueusement rénovée qui abrite le tailleur, entre laines fines et art contemporain.

 

Le 415 de l’avenue Louise est l’adresse d’un engagement sans concession : la volonté d’offrir l’excellence. Ni plus, ni moins. Le maître de maison, Pierre Degand, pense et agit en infatigable pourfendeur du faux luxe. En 1983, il s’est battu afin d’acquérir ce vaste hôtel particulier du début du siècle dernier. Un cadre d’exception, bien sûr, mais qui avait besoin d’un ‘renewing’. Initialement technique, ensuite total lorsque Pierre Degand a laissé parler sa passion de la décoration et son amour des matières. Les artisans d’art ont été nombreux à avoir participé à des travaux quasi anachroniques. Les uns exécutant à la main des patines traditionnelles du 17ème siècle, d’autres posant – comme autrefois – des marqueteries de marbre en trompe-l’oeil ou des tuiles formant des dessins colorés sur la toiture. Côté jardin, un ferronnier d’art a construit la serre-salon où un majordome très stylé sert désormais des collations. A chaque étage, le même défi : allier le bien-vivre au bien-vêtir. A chaque étage, la même exigence de confort : wi-fi, climatisation, sonorisation et sécurité gérés par domotique. A chaque étage, la même intention évidente : l’authenticité. Le tout, pimenté d’art contemporain, la seconde passion de Pierre Degand.

Sous l’envolée du grand escalier gardé par une sculpture inox de Tony Gragg, Pierre Degand présente une partie de l’équipe de la rénovation. Fidèle à ses valeurs, il a exclusivement fait appel à des artisans exceptionnels, passionnés comme lui par leur métier. Les architectes Christophe Legrand et Raphaëlle Jonckheere (A3 Development) se sont joints aux assistants de Nicole Van der Kelen (école Van der Kelen) : Nathalie Empain, Federica Menconi, Pierre-Yves Morel et Cynthia Gomes.  © CurryKetchup

Paris Match. La Maison Degand est un haut lieu de l’élégance en Belgique. Sa façade occultée a entretenu le mystère pendant des mois : quel a été le fil conducteur de la rénovation ?

Pierre Degand. Au départ, il s’agissait de quelques travaux structurels et techniques devenus nécessaires avec le temps. Jamais auparavant, je n’aurais osé modifier la demeure historique dont l’acquisition fut un honneur, une chance et la source d’inspiration de mon métier ! Aujourd’hui, la maturité autorise une autre envie : faire plaisir à tous ceux qui aiment ou découvrent la Maison Degand. J’ai donc laissé parler mon goût pour la décoration en suivant une seule ligne de conduite : redonner au bâtiment de 1913 le lustre de son époque et l’animer du confort de 2018. Cet hôtel particulier classique que j’ai eu le privilège de pouvoir acquérir au début des années 1980 a en lui l’ADN qui manque tant aux années 2000 : le raffinement. Il m’appartenait de le remettre en lumière, en évidence.

« Réunir des artisans émérites capables de travailler comme à l’époque de la construction de la maison : c’est ma personnalité, c’est ma passion » – Pierre Degand

 

Cette volonté d’inclure les arts décoratifs traditionnels peut sembler anachronique.

J’ai envie de vous répondre « tant mieux » ! J’ai simplement cherché à raviver le faste qui était naturel dans une belle demeure au début du 20ème siècle. Ma démarche est à l’opposé du show-off, du clinquant actuel, de la médiocrité ambiante. J’assume mes propos !

Chaque étage réserve des sensations différentes au visiteur. L’art de recevoir selon la Maison Degand ?

Dès le hall d’entrée, le ‘Be Casual& Business’ est plus lumineux, le premier étage dédié au ‘Be Luxury’ gagne en clarté et bien-être, le deuxième déploie le luxe feutré et intimiste du sur-mesure ‘Bespoke’, des tenues de cérémonie et du gifting d’exception. Enfin, le troisième étage a été aménagé pour accueillir les ateliers et un nouveau service : un barber shop stylé où apprécier le ‘Rasage Signature’, développé en exclusivité avec la Maison Bayer& Bayer. Nos clients sont nos hôtes : le personnel les accompagne à chaque étape de leur visite. En fin de semaine, l’équipe s’étoffe d’un majordome : sa mission, assurer le service bar et de multiples attentions.

 

© Bespoke

Pourquoi avoir ajouté l’art contemporain à votre passion des traditions ?

Parce que c’est mon plaisir et que j’aime le partager ! Toutes les œuvres acquises pour la Maison ont un lien entre elles : exprimer la vie des matières. A l’étage Bespoke du ‘sur mesure’, vous verrez des tables-objets du sculpteur Ado Chale en lapis-lazuli et grains de poivre, un tableau de lanières de soie du sud-coréen Tchun-Mo-Nam, des dessins ‘couture’ de Gruau… Même la longue table aérienne (où les maîtres-tailleurs déploient les tissus face à la lumière du jour) est une œuvre d’art !

Ce renewing, c’est un peu votre profession de foi personnelle ?

Pas un peu, totalement ! Je me suis toujours battu pour réhabiliter la qualité et l’authenticité. Qu’importe si l’on me considère comme le dernier des mohicans, je ne changerai rien à mon credo d’excellence. Ma mère, Yvonne Degand, me l’a transmis en héritage : elle adorait faire découvrir à ses fils le vrai luxe des grands palaces. Je l’en remercie aujourd’hui. La prochaine étape sera d’inclure la Maison dans un îlot de lifestyle global.

> Maison Degand, 415 avenue Louise, 1050 Bruxelles. 02 649 00 73 – www.degand.be

CIM Internet