Paris Match Belgique

Imprévu, la mode sixties chic à la sauce liégeoise

En 2 ans seulement, Imprévu a su séduire une trentaine de multimarques à travers le pays. | © Imprévu

Mode

En 2016, la liégeoise Justine God quitte son poste de directrice des achats dans un grand groupe de mode belge pour lancer sa propre collection de vêtements.

Pari réussi, puisqu’en 2 ans seulement, sa marque Imprévu a su séduire près de 70 multimarques à travers le pays avec ses collections qui mixent les coupes simples aux imprimés fantaisie. La créatrice nous donne ici les clés pour assumer et sublimer ces pièces fortes au style joliment rétro.

Paris Match Belgique. Une allure glamour…
Justine God.
J’ai toujours été fascinée par la mode des années 60, elle a une dimension ultra chic qui témoigne d’une vraie volonté d’être distinguée et de se distinguer. Porter ce look aujourd’hui, c’est une jolie façon d’affirmer sa féminité avec des pièces colorées, raffinées et un soin particulier apporté aux détails. Les hommes apprécient le style de cette époque car il souligne les formes, montre les jambes et est empreint d’une élégance glamour.

Des coupes flatteuses …
Les femmes voluptueuses m’inspirent particulièrement, c’est essentiel pour moi de créer des vêtements qui mettent tous types de corps et de silhouettes en valeur. Je fais évoluer les coupes un peu raides du style sixties pour trouver le juste équilibre entre élégance et confort. Ainsi, pour le pantalon cigarette, j’ai choisi de donner plus d’ampleur à la taille et sur les hanches tout en conservant le resserrage dans le bas de la jambe.

« J’ai toujours été fascinée par la mode des années 60 », nous avoue Justine God. © DR

Des imprimés audacieux…
J’aime la couleur et les imprimés pleins de fantaisie et c’est pour ça que je choisi les tissus de mes collections à l’instinct car ils sont à l’origine de l’inspiration de mes créations. Ce sont les imprimés qui définissent ce que sera la pièce finale. Je réalise 3 capsules par saison soit 6 collections par an et chacune d’entre elle se décline dans des tons et des imprimés différents ce qui permet à mes clientes d’avoir un large choix en fonction de leurs âges, goûts, carnations et styles de vie. L’important c’est de sortir des sentiers battus et de s’amuser.

Lire aussi > Rivka, les chaussures belges rétro-modernes : « Allier l’artisanat à la tendance actuelle »

Un mix rétro moderne…
Je travaille exclusivement avec des matières qui ne se froissent pas pour que le vêtement puisse être porté en toutes circonstances. Le total look sixties est un joli clin d’œil élégant lors de grands évènements mais au quotidien, on peut mixer les imprimés rétro avec des pièces plus basiques ou modernes et abandonner les escarpins au profit des baskets. Jouer sur le look dépareillé est une belle façon d’oser porter le sixties en créant de nouvelles associations pour avoir un dressing et un look en pleine mutation.

Il faut se libérer des codes préétablis de la morphologie et des tendances pour se créer un look totalement personnel

Une personnalité affirmée…
Les femmes sont parfois frileuses à l’idée de porter des imprimés, des couleurs fortes et des coupes rétros. Même si elles flashent sur un vêtement, elles s’imaginent que ça ne leur ira pas… Mais c’est faux, il faut se libérer des codes préétablis de la morphologie et des tendances pour se créer un look totalement personnel. C’est pourquoi il est essentiel d’oser franchir le pas de passer le vêtement en cabine, on a rien à perdre à « essayer ». Il faut faire preuve d’audace et prendre le temps d’aller au bout de l’expérience pour se laisser séduire.

CIM Internet