Paris Match Belgique

Fashion WTF : L’hyper parka, la micro-tendance qui voit (trop) grand

Décryptage d’une micro-tendance qui fait les choses en grand… En trop grand. | © Balenciaga

Mode

Après le jean ample, le sweat extra long et la chemise oversize, c’est au tour du coupe-vent baroudeur de prendre de l’ampleur.

Cette saison, la parka unisexe indispensable pour affronter l’hiver se décline dans une version XXL complètement démesurée et joue sur les superpositions, les couleurs pop, les capuches géantes et l’effet puffy pour se faire encore plus remarquer sur le pavé. Décryptage d’une micro-tendance qui fait les choses en grand… En trop grand.

La veste XXL pour elle

DR

Pour la maison belge Margiela, les mannequins semblent affronter un froid glacial, emmitouflés dans des combinaisons d’explorateurs polaires. Ici, la traditionnelle parka à capuche en toile bleue s’agrémente d’empiècements mauves avec des manches bouffantes et un long tablier façon taffeta satiné. Chez Balenciaga, le mot d’ordre du défilé est de superposer! Une silhouette contrastée qui joue avec l’empilement de plusieurs vestes flashy sur une légère jupe portefeuille en soie et des escarpins aiguilles. Très chaud en haut et très show en bas ! Sur le podium de la marque de streetwear chic R13, le look bonhomme Michelin fait le buzz avec la doudoune bomber blanche, méga large et méga longue. Et bien sûr, on la porte grande ouverte sur une tenue fit pour éviter l’effet boudiné.

Lire aussi > Quand Balenciaga s’inspire de Joey Tribbiani pour sa collection automne-hiver

La giga parka pour lui

DR

Le très pointu studio parisien Études décline la parka dans une version épurée et largement inspirée de la mode nippone. Sorte de kimono conceptuel, Cette longue veste noire à multi poches casse les codes et mixe les styles. Chez les hommes, Balenciaga impose encore la superposition pour créer des carrures démesurées. Plus sobre que pour les modèles de la collection féminine, le coupe-vent marine s’associe au style collège avec des sweat à capuches et des chemises à carreaux. Un drôle d’esprit post ado. À la création de la griffe Y/Project on retrouve un belge, Glenn Martens, qui aime mixer la mode populaire (voire populo) aux grands classiques street. Les pièces maitresses de ce look négligé décalé sont oversize de la tête aux pieds : hoodie à capuche XXL, méga écharpe de supporter nouée et doudoune puffy aux manches extra longues.

CIM Internet