Paris Match Belgique

Halloween : Ce déguisement Meghan Markle qui va choquer la reine d’Angleterre

Après la Servante écarlate, Yandy s'attaque à Meghan pour Halloween. | © AFP PHOTO / POOL / Jonathan Brady

Mode

La marque Yandy, qui avait déjà choqué l’opinion publique avec une robe sexy inspirée de la série The Handmaid’s Tale, présente sa nouvelle création…

« Shocking », s’imagine-t-on souffler Elizabeth II à la vue de ce déguisement. La marque Yandy propose en effet une tenue inspirée de la duchesse de Sussex pour Halloween. Et c’est (très) sexy.

« Un véritable conte de fées »

Baptisé « costume de princesse américaine », le déguisement – il coûte 49,95 dollars – promet de vous faire vivre « un véritable conte de fées » le 31 octobre prochain. « Préparez-vous à marcher vers l’autel royal dans ce costume de princesse américaine exclusif, qui comprend une mini-robe aux épaules apparentes, des manches 3/4, un corsage souple, un voile en tulle, un nœud en satin et une tiare », lit-on même sur la description du produit, souligne Vanity Fair. Le costume est effectivement une réinterprétation clinquante de la robe de mariée Givenchy de Meghan Markle. Le site USA Today n’hésite d’ailleurs pas à parler de « Givencheap » pour qualifier cette piètre imitation.

Des photos du costume signé Yandy.

Lire aussi > « Influenceuse », le costume idéal pour Halloween

Bien plus courte et dépourvue de son élégant col bateau, on est bien loin de la création de la Clare Waight Keller. La mallette, elle, serait un clin d’œil à l’émission télévisée « Deal or No Deal », une version américaine d’« À prendre ou à laisser » dans laquelle Meghan Markle était… hôtesse.

En septembre dernier, la marque Yandy avait déjà fait parler d’elle à cause d’un sulfureux déguisement inspiré de la série The Handmaid’s Tale. Une touche sexy qui n’était pas du tout passée, car certaines femmes y subissent des viols rituels dans le but de procréer. Face l’indignation, la marque s’était excusée et avait retiré le produit de son site. La famille royale britannique montera-t-elle au créneau ?

CIM Internet