Paris Match Belgique

Jean-Paul Gaultier renonce à la fourrure animale dans ses créations

jean paul gaultier fourrure

Le créateur cède aux pressions des associations de défense des animaux. | © LE PARISIEN / A DUMONTIER.

Mode

Le créateur a expliqué samedi qu’il allait « remédier » à l’utilisation de fourrure d’animaux dans ses vêtements car « c’est la façon dont on tue les animaux qui est déplorable ».

Invité de l’émission « Bonsoir ! » ce samedi sur Canal+, le couturier Jean-Paul Gaultier a annoncé qu’il comptait arrêter de travailler avec de la vraie fourrure animale. « Je vais remédier à ça », a-t-il déclaré. « J’en ai utilisé depuis mes débuts. J’ai fait ça en utilisant quelques fois des vieilles fourrures(…). Il est vrai que souvent, la vraie fourrure est plus … sensuelle – malheureux à dire – que la fausse fourrure. Mais on peut trouver des fausses fourrures et puis trouver d’autres moyens aussi de se réchauffer. Cela permet peut-être d’aller vers une partie créative qui ne nuira pas puisque c’est la façon dont on tue les animaux qui est absolument déplorable. »

Lire aussi > Quand la fourrure de luxe révèle ses terribles dessous

Victoire pour les associations

La Fondation Brigitte Bardot, association qui défend les animaux, s’est félicitée de cette « très bonne nouvelle » : « Immense merci à cet artiste iconique, dont la sensibilité rendait depuis toujours incompréhensible l’utilisation de fourrures issues de tant de souffrances animales », a écrit l’association sur Twitter. PETA France a quant à elle fait « sauter les bouchons de champagne », selon un communiqué de l’association, qui y voit une conséquence de ses années d’activisme. « Cette excellente nouvelle fait suite à des années de pression de la part de PETA et de ses affiliées, dont l’interruption d’un des défilés du créateur en 2002 par une militante protestant son utilisation de fourrure, et l’irruption de militants dans sa boutique parisienne en 2006, menée par la fondatrice de PETA, Ingrid Newkirk ».

Lire aussi > Le volte-face inattendu de Versace contre la fourrure animale

En septembre dernier, la marque britannique Burberry avait annoncé elle aussi sa décision de stopper l’utilisation de fourrure naturelle dans ses créations.

CIM Internet