Paris Match Belgique

Les Meilleurs de l’année 2018 : Odile Jacobs, la diva du wax

Vidéo Mode

Basée à Bruges, cette créatrice réalise une collection belgo-africaine à la fois colorée et raffinée. Chaque pièce est conçue à la main, en édition limitée. Grâce à des coupes épurées, Odile Jacobs donne au coton wax une belle allure simple et élégante que l’on peut porter en toutes circonstances. Rencontre.

Paris Match. Comment est né votre désir de création et quel a été votre parcours ?
Odile Jacobs. J’ai toujours été fasciné par la mode, le beau et l’esthétique. Le déclic s’est fait il y a quelques années lorsque j’ai remarqué que certains grands créateurs commençaient à ‘oser’ utiliser des tissus colorés et ethniques dans leur collection. J’ai pensé à ma mère qui jadis avait un commerce florissant de pagnes africains entre la Belgique et le Zaïre. Enfants cela nous avait beaucoup marqué. J’ai soudainement compris que les tissus africains et la mode européenne pouvaient faire un beau ‘match’. J’ai eu envie de créer une pièce en wax encouragée par mon mari. Je suis allée au Ghana en 2016 et j’en suis revenue avec quelques robes. En février 2017, j’ai osé franchir le pas, grâce à mon amie Eva Velazquez, qui m’a permis de présenter mes robes lors d’une vente inédite dans sa boutique bruxelloise. Ce fut un succès.

Est-il difficile de développer sa marque en Belgique ?
Au contraire, l’entreprenariat y est stimulé. Dans le domaine de la mode, nous avons l’avantage de pouvoir référer à plusieurs grands noms qui ont une réputation d’excellence. Le seul point faible serait peut-être que la Belgique reste un marché est assez restreint.

Quelles sont vos icônes de mode ?
Je suis très inspiré par la créatrice anglaise Phoebe Philo qui a dirigé la création artistique de Céline avec succès. Chez les belges, Dries van Noten est un créateur d’une grande qualité et j’aime également beaucoup l’esprit innovant de la Maison Margiela. Pour les muses, je suis séduite par l’élégance simple de femmes telles que Jacky Kennedy, Lee Radziwill et Audrey Hepburn.

Quelle est la pièce coup de cœur de votre collection ?
Ma première création, la robe à boutons, car elle se conjugue tant à la ville, à la plage qu’en soirée. Il faut la vêtir selon l’inspiration du moment, au regard de la créativité et de la fantaisie de la femme qui la porte. Mon mantra mode se résume en trois mots : Authenticité, Simplicité et Elégance.

Quelle a été votre réaction et vos sentiments en apprenant que vous aviez été nommé parmi les créateurs de l’année ?
Franchement, j’étais émue. C’est un cadeau et un soutien. Cela me conforte dans mon choix d’avoir osé suivre ma passion, sans savoir où elle me mènerait et en découvrant ce qui m’arrive avec émerveillement. Le fait que ce pays où je suis né, mes amis et mes connaissances me donnent tellement de marques d’appréciation pour mon travail contribue à augmenter ma confiance dans ce que je fais. Je prends plaisir à faire office de pont entre deux cultures et à contribuer à la richesses de ces deux-ci.

Plus d’informations sur odilejacobs.com

Le Parrain : Elvis Pompilio

Le modiste chic le plus connu de Belgique fêtera bientôt ses 30 ans de carrière. Une belle occasion pour ce roi du beau chapeau de faire partager son expérience et ses inspirations avec la nouvelle génération. Stars planétaires comme Madonna ou Blondie, têtes couronnées ou tops des podiums, il a séduit et collaboré avec les plus grandes célébrités.

Portant fièrement la fantaisie belge au-delà des frontières, avec humour et glamour. Depuis son show-room atelier du centre de Bruxelles, il crée des pièces uniques, faites à la main, dans des matières de haute qualité en alliant l’élégance classique à l’originalité décalée. Entre les mains expertes d’Elvis Pompilio, le chapeau devient une oeuvre d’art.

Plus d’informations sur elvispompilio.com

CIM Internet