Voici la preuve qu’on ne peut pas se fier aux tailles des vêtements

Image d'illustration. | © Pexels

Mode

Une adolescente écossaise a dénoncé l’absurdité des tailles de vêtements dans un tweet devenu viral.

Trouver un jean qui nous taille parfaitement est (trop) souvent un véritable parcours du combattant. Fatigué.e par d’interminables essayages, on se dit que Mère Nature nous a dotés d’un corps bizarroïde, on enfile son pantalon usé et on jette l’éponge direction la sortie du magasin. Et si on vous disait que le problème ne vient pas de nous, mais plutôt des marques ?

Une « frustation » partagée par beaucoup

Pour le prouver, Chloe Martin, une Ecossaise de 18 ans, a tenté une expérience. Elle s’est rendue dans une demi-douzaine de grandes enseignes, de Bershka à Pull Bear en passant par New Look et elle a acheté un jean en 40 dans chacune d’entre elles. Résultat ? Les tailles n’ont absolument rien à voir les unes avec les autres. Sa photo, postée le 8 mars dernier, a été « likée » plus de 250 000 fois sur Twitter et a généré plus de 100 000 commentaires. La preuve que ce qu’elle dit être une « frustration » est bien réelle.

Interrogée par Metro UK, l’ado a avoué qu’elle était « surprise qu’un tweet à propos de jeans puisse atteindre autant de personnes ». « Je pense que les femmes en ont marre de se sentir plus grosses qu’elles ne le sont juste parce que les tailles des magasins sont épouvantables », a-t-elle expliqué. « Les marques donnent aux jeunes femmes l’impression qu’elles doivent acheter une plus grande taille alors que c’est de leur faute ».

Lire aussi > Vos baskets aussi se mettent au vert

Chloe Martin souhaite que les grandes enseignes se mettent d’accord pour uniformiser leurs tailles. Un projet sur lequel la Grande-Bretagne travaille pourtant depuis 2018. Outre-Manche, Asos ou encore River Island ont en effet participé à Shape GB, une campagne nationale pour combattre ce phénomène. Le tweet de Chloe prouve qu’il reste encore du chemin à parcourir pour rendre les essayages moins pénibles.

CIM Internet