Façon Jacmin : Les nouvelles expertes belges du denim se lancent dans l’upcycling

Façon Jacmin : Les nouvelles expertes belges du denim se lancent dans l’upcycling

Aujourd’hui, les jumelles se lancent le défi de faire du recyclage une valeur sûre de la Couture | © DR

Mode

En seulement 2 ans, les jumelles Alexandra et Ségolène Jacmin ont créé une nouvelle garde robe du denim.

Avec la volonté féroce de bousculer les codes du jean traditionnel, elles ont su séduire tous les styles de femmes en abordant la toile bleue comme une matière noble et en proposant des pièces élégantes, inédites et allurées. Aujourd’hui, elles se lancent le défi de faire du recyclage une valeur sûre de la Couture.

Paris Match. Comment avez-vous intégré le patchwork à votre création ?
Façon Jacmin. Nous avons toujours beaucoup aimé les dégradés de bleus, les coutures apparentes et l’esprit vintage des empiècements mais notre challenge était de donner au patchwork une image plus subtile que celle qu’il véhicule. Pour éviter l’aspect « bricolage », nous avons opté pour des broderies de fil bleu qui se fondent délicatement dans le vêtement. Il était important d’atténuer le côté sutures grossières et l’aspect poussiéreux du patchwork. Il fallait réinventer et moderniser ce procédé pour créer des pièces élégantes et inédites. Ainsi, on n’utilise pas le patchwork sur des pantalons car il se réfère trop au jean traditionnel et à une époque précise. On préfère des pièces décalées comme le kimono pour la touche arty ou le body, plus discret. Le côté ludique du patchwork réside également dans les détails : une doublure de veste, une manche unique, un petit sac ou une simple ceinture. 

Lire aussi > Quand le denim belge trouve son inspiration au Japon

Comment est né le projet « Upcycling » ?
Ce projet est très récent mais il s’est construit en plusieurs étapes. D’abord, nous avons mis en place des ‘Denim Collect’ qui permettent à tous de nous déposer des jeans usés, il y a là un côté participatif que nous apprécions beaucoup. Ensuite, nous avons créé une collection ‘Pièces Artisanales’ proposant des vêtements uniques, de belle qualité avec des finitions pointues. Nous souhaitions donner à la marque une direction ludique, moderne, poétique et éthique. L’industrie de la mode est parmi les plus polluantes au monde et cette prise de conscience doit servir à améliorer les conditions de production, la qualité du travail et, bien sûr, à mettre en avant le recyclage. C’est pourquoi nous travaillons sur des techniques innovantes pour changer son image, lui donner du crédit et de l’esthétisme. De cette idée est née une nouvelle collaboration avec Suzanne Boymans, étudiante à ‘L’École de Denim’ d’Amsterdam (véritable capitale du denim depuis les années 50). Elle apporte son œil d’experte et travaille avec nous sur des créations originales issues du recyclage de jean. La maternité a également éveillé cette volonté de bien faire, de faire mieux et de donner un sens profond à ce qu’on réalise.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by FAÇON JACMIN (@faconjacmin) on

CIM Internet