La Wallonie s’engage et organise son premier salon de la mode responsable

La Wallonie s’engage et organise son premier salon de la mode responsable

slow fashion, mode

Le salon se tiendra le 5 mai à Namur. | © Unsplash/Becca McHaffie

Mode

La capitale wallonne accueillera le tout premier salon de la mode durable de la région le 5 mai prochain.

 

L’industrie textile est la deuxième la plus polluante au monde, juste après les transports. Elle est responsable à elle seule de 10 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales. De plus en plus de solutions se présentent aux consommateurs pour ralentir cette industrie, et préférer des alternatives plus responsables pour l’environnement.

Lire aussi > Shak & Kai : La première marque de vêtements belge à partir de fibres 100% recyclées

Le région wallonne a bien compris cet enjeu, et a annoncé le lancement du « premier salon wallon de la mode durable ». Cet événement aura lieu à Namur le 5 mai prochain, ont annoncé lundi la commune et la Maison de l’Écologie namuroise. Il sera notamment marqué par un défilé de mode mettant en avant plusieurs stylistes namurois. Les organisateurs annoncent également des conférences et des ateliers pour s’habiller de manière plus durable, un vide dressing ou un espace dédié aux dons de tissus. Un food truck « zéro déchet » et des glaces bio 100% naturelles sont aussi prévus. Une projection du film La vie d’une petite culotte, réalisé par Stéfanne Prijot, sera par ailleurs proposée le jeudi précédent le festival.

La vie d’une petite culotte – Bande d’annonce from Stefanne Prijot on Vimeo.

Le concept de « slow fashion »

Baptisé « Slow Fashion Project », l’événement se veut aussi être un hommage aux victimes de l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh en 2013, symbole des abus de l’industrie du textile. L’effondrement du Rana Plaza avait coûté la vie à plus de 1 000 ouvriers de l’industrie du textile en 2013. Ceux-ci y confectionnaient des vêtements pour de grandes marques internationales.

Les créations issues du mouvement « slow fashion » sont basées sur des matières premières et des techniques respectueuses de l’environnement et des humains. Les vêtements « slow » sont durables et ont pour vocation d’être indémodables. Il s’agit bien souvent de modèles basiques ou « vintage » devenus intemporels.

Lire aussi > Des pubs retouchées pour montrer le coût véritable de la fast-fashion

CIM Internet