Paris Match Belgique

Clear Fashion : Cette application vous dit enfin si votre T-shirt est éthique

mode

Il suffit de scanner l'étiquette indiquant les matériaux composant votre vêtement. | © Clothparency / Kit presse

Mode

Que ce soit en rapport avec l’environnement, les conditions de travail, la toxicité des produits ou le respect des animaux, tout est passé au crible par l’application Clear Fashion.

 

On connaissait déjà Yuka, l’application qui note les qualités nutritionnelles des aliments, il faudra maintenant aussi compter sur Clear Fashion. Le principe est le même, sauf qu’ici, c’est notre garde-robe qui est passée au crible. Toute nouvelle sur le marché des applications, elle est disponible gratuitement sur l’Apple Store et Google Play Store depuis le 10 septembre. Comme son nom l’indique, Clear Fashion souhaite « apporter plus de transparence dans le secteur de la mode et aider les consommateurs à choisir leurs vêtements en toute connaissance de leurs impacts sur la société », peut-on lire dans leur communiqué.

Lire aussi > Shak & Kai : La première marque de vêtements belge à partir de fibres 100% recyclées

mode
On peut également voir les notes générales d’une marque, suivant 4 catégories. © Clothparency / Kit presse

L’utilisation est très simple. En premier, on choisit la marque du vêtement. Ensuite, on prend en photo l’étiquette de notre habit, ou on peut également rentrer manuellement les informations – par exemple : 60 % coton et 40 % polyester. On informe la nature de notre vêtement (un pull, un T-shirt, une robe…), et on obtient la réponse tant attendue.

Une note globale s’affiche alors sur 100. Elle est aussi décomposée plus précisément en 4 catégories : l’environnement, les humains, la santé et les animaux. En cliquant sur ces différentes thématiques, on découvre plus en détails les engagements de la marque et ainsi, l’impact sur la société de notre habit.

mode
Ici, on voit par exemple l’utilisatrice lire plus en détails la catégorie « Humains », qui a une note de 80/100. © Clothparency / Kit presse

Pour établir ces notes, l’application a référencé les informations publiques de plus de 70 marques de vêtements, selon les codes fournisseurs, le site de la marque, ou le rapport de responsabilité sociale d’entreprise. Clear Fashion compte également plus de 20 marques ambassadrices, qui ont communiqué des informations supplémentaires afin d’éclairer les consommateurs. L’application a ensuite contrôlé ces données avant de les intégrer. Parmi ces marques, on retrouve notamment Petit Bateau, Levi’s, Maje ou encore Lacoste. L’application permet également de vérifier l’engagement de manière globale d’une marque (et pas juste à travers un seul habit), suivant les 4 thématiques : environnement, humains, santé et animaux.

Lire aussi > Mode : La révolution verte

mode
Marguerite Dorangeon et Rym Trabelsi, les fondatrices de Clear Fashion. © Clothparency / Kit presse

Clear Fashion prône son indépendance, indispensable pour que le système fonctionne. L’application a donc mis au point une méthode d’évaluation élaboré avec les retours des consommateurs et d’un comité d’experts. L’objectif avancé par les deux fondatrices de l’application, Marguerite Dorangeon et Rym Trabelsi, est avant tout de donner toutes les informations nécessaires aux utilisateurs pour qu’ils achètent leurs vêtements en toute connaissance de cause. Chaque année plus de 130 milliards de vêtements sont produits dans le monde, ce qui pose certaines questions concernant notre impact sur la société de manière globale. En choisissant de soutenir les marques qui produisent de manière plus responsable, cela pourrait bien avoir des conséquences sur le monde de la mode. Un changement à grande échelle inciterait ainsi les autres marques à être plus transparentes, et pourquoi pas, développer une industrie plus respectueuse de l’environnement et de notre société.

CIM Internet