Paris Match Belgique

Mort d’Emanuel Ungaro, le plus italien des couturiers français

emmanuel ungaro

Le créateur, symbole de l'élégance à la française. | © AFP PHOTO /EMANUEL UNGARO.

Mode

Le couturier français d’origine italienne est décédé samedi à Paris à l’âge de 86 ans.

Il avait quitté le monde de la mode depuis 2004 et était « affaibli » depuis deux ans, selon sa famille. « Même s’il avait quitté la maison, il était toujours très présent dans l’inspiration. C’est une très grande perte », a commenté une porte-parole de la maison Emanuel Ungaro.

Lire aussi > Karl Lagerfeld : Les révélations de Sébastien Jondeau, son homme de confiance

Né le 13 février 1933 à Aix-en-Provence (sud) dans une famille immigrée italienne et ayant appris les bases du métier auprès de son père, tailleur, Emanuel Ungaro monte s’installer à Paris en 1956, où il poursuit sa formation chez le couturier espagnol Cristobal Balenciaga, seul maître qu’il se reconnaisse.

Un « obsédé sensuel »

Après un bref passage chez Courrèges, il ouvre en 1965 sa propre maison de couture, puis lance en 1968 sa ligne de prêt-à-porter féminin, avant de se lancer dans le prêt-à-porter masculin en 1973.

emanuel ungaro
En 2008, avec son ami et créateur Valentino. © ABACAPRESS.

En 1980, celui qui se décrivait lui-même comme un « obsédé sensuel » avait reçu le Dé d’or récompensant la meilleure maison de haute couture. Au fil des ans il avait bâti un empire de la mode (parfums, chaussures, lunettes), racheté en 1996 par la famille Ferragamo.

Lire aussi > L’actrice Anna Karina, icône de la Nouvelle Vague, est morte à 79 ans

À partir de 2001, Emanuel Ungaro, marié et père d’une fille, avait commencé à prendre ses distances, avant de se retirer du monde de la haute couture en 2004.

Avec Belga

CIM Internet