Paris Match Belgique

Au lendemain de la condamnation d’Harvey Weinstein, le décor du défilé Dior casse tous les codes

Défilé DIOR Automne-Hiver 2020

Les modèles portent les créations du défilé Automne-Hiver 2020 de Dior à Paris. | © Anne-Christine Poujoulat / AFP.

Mode

Cette saison, il n’est définitivement plus permis de se taire. Le défilé Dior a exprimé haut et en couleurs ses revendications féministes dans une mise-en-scène plus engagée que jamais. 

 

Au lendemain de l’annonce du verdict du procès d’Harvey Weinstein, le monde de la mode a décidé de se faire le porte-étendard d’une nouvelle ère. Plus question de se taire désormais. En témoignent les néons multicolores qui affichaient en grand le mot « consentement » au dessus de la tête des mannequins qui défilaient hier lors du défilé Dior à Paris. D’autres expressions interpellantes illuminaient le podium telles que : « Nous sommes toutes des femmes clitoridiennes », « L’amour des femmes est un travail non rémunéré » ou encore « Les femmes soulèvent le soulèvement ».

Lire aussi > Fashion Week : Un Romelu Lukaku hyper stylé s’affiche avec Emily Ratajkowski au défilé Versace

Le compte instagram officiel de Dior a publié il y a moins de 24h une vidéo des coulisses qui nous laisse admirer toute la recherche derrière la mise en scène :

Maria Grazia Chiuri, présentait collection Automne/Hiver 2020 de la célèbre maison de couture. Et on peut dire que la directrice artistique de Dior n’a pas fait les choses à moitié. La styliste italienne a décidé de faire appel à l’artiste féministe Claire Fontaine pour mettre en scène sa nouvelle collection.

Une collection marquée par une aura profondément émancipatrice alors que des silhouettes vêtues de coupes 70’s à la masculinité marquée enflammaient le podium. Au programme ? Tailleurs amples, pulls jacquard, robes bohèmes, culottes courtes et cravates. 

Défilé Dior A/W 2020
© Aurore Marechal / ABACAPRESS.COM.

Parmi les stars présentes au premier rang, on pouvait notamment apercevoir Carla Bruni, Cara Delevingne, Karlie Kloss, Rachel Brosnahan, Sigourney Weaver ou encore Demi Moore.

Lire aussi > Le défilé féministe de Dior Haute Couture [PHOTOS]

Défilé Dior, premières loges
Demi Moore, Cara Delevingne, le CEO de Dior Pietro Beccari, Carla Bruni Sarkozy, Andie MacDowell, Rainey Qualley, Alexa Chung et Karlie Kloss assistant au défilé Dior lors de la Paris Fashion Week. © Aurore Marechal / ABACAPRESS.COM.

Ce choix engagé s’est exprimé à un moment particulièrement propice puisque le magnat du cinéma, Harvey Weinstein, a été reconnu coupable de viol et d’agression sexuelle à New York la veille du défilé. Une décision historique pour la reconnaissance du mouvement #MeToo. Ce n’est pas la première fois que Dior exprime ouvertement son refus du patriarcat. En 2017, le désormais célèbre t-shirt « We Should All Be Feminists » signé par la célèbre maison de couture, était rapidement devenu un favori chez les stars, de Natalie Portman à Jennifer Lawrence.

CIM Internet