Paris Match Belgique

Masques, gel, combinaisons : Quand les marques de luxe s’engagent dans la lutte contre le coronavirus

LVMH produit du gel hydroalccolique pour lutter contre le coronavirus

LVMH a réquisitionné les lignes de production de Guerlain, Dior et Givenchy pour fabriquer du gel hydroalcoolique. | © Capture d'écran Facebook @LVMH

Mode

Armani, Saint-Laurent ou encore Gucci ont permis de fabriquer des masques, des gels et des combinaisons pour aider dans la lutte contre le coronavirus.

 

Comme de nombreux autres secteurs, l’industrie de la mode est elle aussi touchée par la fermeture des magasins et la mise au ralenti du monde durant le confinement. Dès le début du confinement en France, les marques de mode ont été sollicitées pour venir en aide au secteur hospitalier en profitant de leurs ressources et de leurs lignes de production mises au ralenti pour créer des masques de protection. Et les maisons de luxe ne sont pas en reste puisqu’elles ont elles aussi activé leurs contacts et leurs productions pour venir en aide le plus rapidement possible au secteur de la santé.

Lire aussi > Pourquoi Maggie De Block a-t-elle renoncé à 3 millions de masques FFP2 ?

Kering

Il y a une semaine, le groupe de luxe Kering (Balenciaga, Gucci, Saint Laurent,…) annonçait vouloir venir en aide au secteur de la santé en manque de masques de protection. « Les ateliers français des maisons Balenciaga et Yves Saint Laurent se préparent à la fabrication de masques, dans le respect des mesures de protection sanitaire les plus strictes pour leurs collaborateurs, dès que les procédés et matières auront été homologués par les autorités compétentes », déclarait alors Kering à nos confrères de France info.

En tout, les deux géants du luxe promettaient il y a une semaine déjà plus de fournir nos voisins français avec plus de 10 millions de masques provenant de Chine. Pendant ce temps-là, Gucci produisait des masques chirurgicaux et plus de 55 000 blouses à destination du personnel hospitalier en Italie.

LVMH

De son côté, LVMH (Louis Vuitton, Dior, Fenty,…) a mobilisé ses sites de production de parfums et cosmétiques de ses maisons Dior, Guerlain et Givenchy pour produire des gels hydroalcooliques. « LVMH a réussi, grâce à l’efficacité de son réseau mondial, à trouver un fournisseur industriel chinois capable de livrer dix millions de masques en France dans les prochains jours (sept millions de masques chirurgicaux et trois millions de masques FFP2). L’opération pourra être renouvelée durant au moins quatre semaines dans des quantités similaires (soit environ 40 millions de masques) », explique le groupe.

Et Armani aussi

Et le mot est passé auprès des maisons qui tournent actuellement au ralenti. Le créateur Armani a annoncé la semaine dernière que ses usines italiennes allaient désormais produire des combinaisons de protection destinées « au personnel médical engagé dans la lutte » contre la pandémie de coronavirus, nous apprend l’AFP. Le fondateur de la marque, Giorgio Armani a déjà fait don de deux millions d’euros à des hôpitaux de la péninsule, débordés par l’afflux de malades. Le fief de la marque est Milan, dont la région est l’épicentre de la pandémie en Italie.

Lire aussi > LVMH et Kering s’engagent à ne plus présenter de mannequins trop maigres ni trop jeunes

Et ce n’est pas fini, puisque de nombreuses autres usines du secteur textile ont réorienté leur production, comme la marque de lingerie et de maillots de bain Calzedonia qui produit désormais des masques, elle aussi, précise l’AFP.

Mots-clés:
Luxe lvmh gel armani masques
CIM Internet