Paris Match Belgique

Un distributeur de tatouages fait couler de l’encre au Texas

Un pari indélébile | © Instagram @ Dascolour

Mode

Deux ans après que Jeremy Campbell ait invité une poignée d’intrépides à se faire tatouer à l’aveugle, un studio texan propose à ses clients de laisser le hasard déterminer le motif de leur prochain tatouage. Chez Elm Street Tattoo, on peut en effet utiliser un distributeur de tatouages. Preuve s’il en est qu’en 2017, ces derniers sont devenus plus accessoires que jamais. 

Fini, en effet, le temps où l’on agonisait pendant des mois pour décider du motif parfait, celui à la signification garantie de vouloir dire quelque chose toute la vie. Fini de regretter un dauphin défraîchi sur l’omoplate ou la blessure causée par le nom d’un ex-amoureux impossible à enlever. Avec l’évolution des techniques de détatouage, l’approche du tatouage a évolué aussi, et l’encre sur peau suit désormais des tendances aussi volatiles et surprenantes que celles des vêtements. Tatouages aquarelle, lignes épurées ou encore motifs old skool, réseaux sociaux oblige, les modes se suivent et ne se ressemblent pas. Le seul fil rouge : surtout, ne pas se faire un sang d’encre.

Lire aussi > Dans l’atelier de Whang Od, 100 ans, plus vieille tatoueuse du monde

Facebook @ Elm Street Tattoo

Motifs classiques

C’est en tout cas la philosophie adoptée par Elm Street Tattoo, un studio texan, qui propose à ses clients d’obtenir le motif de leur prochain tatouage via un distributeur. Le principe : moyennant 85€, on obtient un jeton à insérer dans le distributeur, qui délivre ensuite un motif surprise dessiné par les tatoueurs du studio. Petite précision tout de même, pour ne pas être déçu : les motifs proposés sont tous dans le style des tatouages traditionnels américains, soit serpents, aigles et têtes de mort.

Instagram @ 1_of_a_kind_chic

Un pari dans la peau

Des motifs normalement facturés le double du prix de la machine par les artistes du studio. Une belle économie donc, mais gare aux déceptions. Heureusement, les clients peuvent choisir de se faire tatouer le motif directement, ou d’obtenir un deuxième motif pour 20 dollars, soit 17€ supplémentaires. Il n’y a toutefois pas de remboursement prévu si les clients décident finalement de ne pas se faire tatouer les motifs. « Cela s’appelle parier » souligne Boogie, le patron du studio, au Dallas Observer. Et d’ajouter : « il n’y a pas besoin d’être intelligent pour avoir un beau tatouage ».

CIM Internet