Paris Match Belgique

Zenith : séduction au 1/100e de seconde

Un chronographe d'exception : le Defy El Primero 21 | © zenith

Montres

Impossible de résister à Zenith,  une marque qui ne connaît aucune limite dans sa quête d'exception.

Logo oblige, on la nomme souvent la 'marque à l'étoile'. Ne devrait pas-t-on dire '5 étoiles' ?  La question se pose depuis l'an dernier avec le lancement du chronographe Defy El Primero 21. Les passionnés de belle mécanique y ont vu un nouveau tour de force magistral de Zenith. En 1969, le mouvement El Primero 'tout court' était déjà une légende, un jalon révolutionnaire dans l'histoire de l'horlogerie. Il s'agissait, en effet, du premier calibre de chronographe automatique de série ( à commandes fluides par roue à colonne) capable d'atteindre une précision d'un 1/10e de seconde. Un demi-siècle plus tard, la maison suisse réussit encore à repousser les limites de la chronométrie (mot horloger pour 'précision) en flirtant avec le centième de seconde.

À vitesse grand Z !

Imaginez le Zenith Defy El Primero 21 entre vos mains... vous verrez une aiguille évoluer à la vitesse fulgurante d'un tour de cadran par seconde ! Impact visuel maximal et sensation d'un voyage temporel surréaliste orchestré par une fréquence de 360 000 alternance/seconde. Soit 50 Hertz. Malgré une telle fréquence, la complication hors-norme de l'über-chronographe renferme moins de composants que son illustre prédécesseur.  Aujourd'hui, les tendances de l'ingénierie horlogère consistent à minimiser les assemblages et les agencements fastidieux, tout en assurant une performance optimale. Que les El Primero addicts se rassurent : le mouvement fraîchement réinventé (certifié chronomètre et donc, d'une haute précision) s'active sous un design qui puise son inspiration dans la beauté robuste de l'illustre aîné de 1969. Les codes identitaires du modèle original  sont bien là, au coeur d'un décor résolument contemporain. A savoir : trotteuse étoilée, index facettés, grandes aiguilles bâtons luminescentes et bien sûr, le duo bleu et noir des compteurs 30 minutes et 60 secondes. A '9 h', petite seconde (pratique pour vérifier d'un coup d'oeil que la montre fonctionne) et à  '12 h', indication d'une généreuse réserve de marche de minimum 50 heures...

Multiple choice

Sûre de son nouveau challenger, la manufacture Zenith a décidé de le parer de tous les atours possibles en 2018.  Pour les adeptes, récents ou fidèles, le dilemme sera de savoir lequel choisir. Les dédales mécaniques du caractéristique cadran ajouré peuvent s'habiller de 44 mm de titane brossé, d'or rose, de céramique noire et même être soulignés de diamants ! Le Defy El Primero 21 offre une alternative au strip-tease horloger du cadran ouvert : un autre modèle en titane brossé revêt un cadran fermé argenté d'une brillance sophistiquée. En compensation, le fond saphir dévoile, au verso, une vue imprenable sur les somptueux rouages de ce garde-temps d'exception. Côté bracelets : titane, cuir, céramique, caoutchouc bleu ou noir.

Un chrono, quatre visages

De haut en bas, les variations du Defy El Primero

21 : Brushed Titanium, Blue (titane), Black Ceramic, Titanium cadran fermé.  Diamètre 44 mm, réserve de marche 50 heures, étanchéité 100 m.

 

 

 

 

Mots-clés:
zenith
CIM Internet