Greubel Forsey : Les orfèvres qui font tourbillonner la haute horlogerie

Greubel Forsey : Les orfèvres qui font tourbillonner la haute horlogerie

De gauche à droite, le duo des inventeurs : le britannique Stephen Forsey et l’alsacien Robert Greubel « sculptent » le temps en réconciliant complexité technique et raffinement esthétique. | © GREUBEL FORSEY

Montres

La manufacture réinvente les grands mécanismes horlogers ou « complications ». Avec art et audace.

Vous reprendrez bien un peu de tourbillons ? Un, deux, trois, quatre ? Ces dispositifs virevoltants qui compensent l’influence de l’attraction terrestre sur un mouvement mécanique sont la marotte absolue de Robert Greubel et Stephen Forsey. Fondateurs d’une manufacture-ovni posée sur les verts pâturages de La Chaux-de-Fonds (Jura suisse), ils y réinterprètent les plus belles découvertes de l’horlogerie. Leur credo : faire toujours mieux et plus. Leur palmarès depuis quinze ans : des « Inventions Fondamentales » améliorant l’efficacité du tourbillon créé par Abraham-Louis Breguet au début du XIXe siècle.

Le GMT, un garde-temps d’exception

L’horloger de génie avait eu l’idée d’enfermer dans une petite cage mobile l’élément vital d’une montre mécanique : l’organe réglant, composé du balancier-spiral et de l’échappement. Tournant sur elle-même en 60 secondes, la cage obligeait le cœur du mouvement à changer de position, ce qui permettait de compenser les écarts de marche. Les sieurs Greubel et Forsey (l’un est alsacien, l’autre britannique) en ont boosté le principe à trois reprises. Entre 2005 et 2006, leur manufacture a lancé le Double Tourbillon 30°, le Quadruple Tourbillon et le Tourbillon 24 Secondes. En 2011, le duo a aussi livré sa propre vision d’une fonction emblématique des temps modernes : l’affichage simultané de plusieurs fuseaux horaires.

Lire aussi > Briston, l’horlogerie chic et décontractée à petit prix

Résultat ? Un garde-temps sobrement baptisé « GMT », suivi de la GMT Earth. Un système breveté y associe l’indication d’un second fuseau horaire (sur un cadran complémentaire) à la lecture 3D de chaque heure de la planète (via un globe terrestre miniaturisé en titane et tournant, comme la Terre, en 24 heures).

Quatre tourbillons, une planète bleue

A présent, Stephen Forsey résume la prouesse 2019 : « Fusionner notre deuxième Invention Fondamentale – le Quadruple Tourbillon – à notre interprétation exclusive de la complication utile et très prisée aujourd’hui qu’est le GMT. » Une telle rencontre ne peut évidemment avoir lieu que dans un garde-temps d’exception : mouvement manuel alimenté par trois barillets montés en série, habillage intégral d’or gris 18 carats et édition limitée à onze exemplaires. « Le concept du Quadruple Tourbillon regroupe les tourbillons deux par deux, dans des cages imbriquées inclinées à 30° et possédant leur propre vitesse de rotation. Ensuite, un différentiel sphérique “calcule” la moyenne de marche des deux balanciers autonomes. C’est plus difficile à réaliser, mais on gagne de la place. »

GMT Quadruple Tourbillon, limité à 11 exemplaires en or gris. Côté face, de part et d’autre du globe rotatif en titane indiquant l’heure universelle terrestre, quatre tourbillons gravitent deux par deux. Calibre manuel protégé par trois brevets. Côté pile, le fond, utile et raffiné, affiche aussi l’heure universelle via une échelle fixe divisée en 24 heures et un disque reprenant les abréviations de 24 métropoles/fuseaux horaires.

De la place, il en faut, en effet, pour accueillir aussi le sous-cadran du second fuseau horaire et le spectacle saisissant de la Terre en mouvement. Par esprit pratique et souci architectural, le nouveau calibre organise ses 705 composants selon une approche tridimensionnelle perçue à tous les niveaux. Le fond du boîtier joue un rôle actif : l’heure universelle s’y lit encore sur un disque affichant les noms abrégés de 24 villes du monde. La glace saphir bombée laisse admirer la complexité du Quadruple Tourbillon. Un ballet horloger féérique pour collectionneur doté de moyens tourbillonnants.

Plus d’infos chez Manalys, 11 boulevard de Waterloo, 1000 Bruxelles, ou sur www.greubelforsey.com.

CIM Internet