Romain Gauthier, ce « Jedi » de la haute horlogerie suisse

Romain Gauthier, ce « Jedi » de la haute horlogerie suisse

Insight Micro-Rotor automatique : une création de haute horlogerie, mais aussi un garde-temps du quotidien par sa simplicité d’utilisation. Or blanc, 39,5 mm, réserve de marche « week-end proof » de 80 heures.

Montres

La perfection ne serait pas de ce monde… mais le Suisse 
Romain Gauthier en a décidé autrement.

L’horlogerie haut de gamme se distingue par la maîtrise de la complexité mécanique et la beauté des finitions des mouvements. Si Romain Gauthier excelle dans les deux, le fait le plus marquant est d’y être arrivé tout seul. « Cette industrie, c’est “Star Wars” et je suis un Jedi », plaisante-t-il en se souvenant de ses buts.

Un audacieux la tête dans les étoiles

Depuis le lancement de sa marque en 2005, il n’a jamais dévié de l’objectif fondateur : « Produire des petites étoiles pour les collectionneurs, avoir l’audace d’innover et d’aller là où on ne nous attend pas. » En d’autres mots, créer des montres mécaniques exceptionnelles, ultra-exclusives (l’atelier n’en produit que soixante chaque année) et d’une qualité irréprochable, auréolées d’un vrai supplément d’âme. Budget ? Proportionnel à l’énorme somme de travail que requiert un garde-temps Romain Gauthier. Pour placer la barre très haut, ce concepteur horloger a mis dix ans à réussir une manufacture au plus pur sens du terme. Traduction ? Totalement indépendante au niveau de la création, de la fabrication, des finitions et de l’assemblage. En 2013, il a droit à la reconnaissance de ses pairs et à la notoriété publique : le jury du Grand Prix d’horlogerie de Genève (les « oscars de l’horlogerie ») décerne le prix de la complication pour homme à l’un de ses garde-temps emblématiques, la Logical One.

Avant son ascension dans la haute horlogerie, Romain Gauthier a d’abord été programmateur-opérateur pour une entreprise de composants horlogers. Aujourd’hui, sa marque 
de niche est vénérée par les collectionneurs. « Si vous avez un rêve, vous devez le réaliser, sinon vous le regretterez toute votre vie. »

Itinéraire d’une passion

Romain Gauthier a l’avantage d’être né au bon endroit : la pittoresque vallée du Joux, berceau de l’art horloger suisse. Il a grandi dans la bourgade du Sentier, non loin des grandes manufactures Jaeger-Lecoultre, Breguet, Audemars Piguet et Vacheron Constantin. La tradition familiale le destinant à y travailler, le jeune Romain étudie à l’Ecole technique d’horlogerie locale. En 1997, il obtient son diplôme de constructeur de machines de précision et, l’année suivante, décroche un premier emploi : programmateur-opérateur dans une manufacture de composants horlogers.

Lire aussi > Horlogerie : Il y a 50 ans, Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Omega marchaient sur la Lune

Parallèlement, il reprend ses études (MBA en gestion d’entreprise à Genève) avec l’idée de fonder sa propre marque. Et de concevoir un calibre de A à Z, en comptant juste sur ses moyens personnels. Fair-play, le patron met à sa disposition les machines de l’atelier durant les week-ends et la nuit. Romain Gauthier consacrera ainsi loisirs et heures de sommeil à fabriquer les éléments de son premier calibre.

Esthète avant tout

A présent, dans sa manufacture construite en 2014 chez lui, au Sentier, une équipe d’horlogers et d’ingénieurs l’assiste pour transformer chaque composant en petit objet d’art. C’est le secret de l’extrême précision, de la beauté et du confort de mécanismes aussi soignés qu’innovants. Superbe exemple : la Logical One. Son mouvement a révolutionné l’un des plus anciens concepts de transmission d’énergie au balancier, la « fusée-chaîne ». Sur le cadran, on peut admirer les maillons d’une chaîne d’acier couplée à une « came » en forme d’escargot. Mission : libérer un flux constant, un peu comme une boîte de vitesse. C’est beau, efficace, fascinant.

Lauréate du Grand Prix d’horlogerie de Genève 2013 : la Logical One. La force constante d’une « fusée-chaîne » assure sa haute précision. Elle se remonte manuellement par pressions sur le bouton extérieur, logé à 9 heures. Or blanc, 43 mm. Pour mieux se dérouler côté cadran et réduire les frottements qui risquent d’influencer la chronométrie, la chaîne de transmission repose sur des galets de rubis.

Depuis 2017, un autre garde-temps s’avère un objet de fascination pour les amoureux d’horlogerie : l’Insight Micro-Rotor automatique. « Insight » parce que le micro-rotor est parfaitement visible côté face et côté pile. Au lieu de se cacher au verso, ce format réduit de la masse oscillante armant le remontage s’offre au regard. Le spectacle reflète la vision de l’horlogerie de Romain Gauthier : élégance et efficacité, puissance et précision, simplicité et splendeur. Ajoutons la rareté : juste deux points de vente en Europe, dont l’un très prochainement à Bruxelles. La maison De Greef l’a en effet convaincu de leur confier, dès l’été, ses précieux garde-temps.

Plus d’infos sur www.romaingauthier.com et chez 
Maison De Greef, 26 rue au Beurre, 1000 Bruxelles degreef1848.com.

CIM Internet