Paris Match Belgique

Les derniers jours du Salon de l’Auto motorisent nos envies horlogères

De gauche à droite : la TAG Heuer Formula 1 «Ayrton Senna 2019», la REC P-51 au cadran façonné main (à partir d’une Ford Mustang Classic recyclée) et réserve de marche façon jauge à essence, la Curve Raidillon 70s’pirit dont les détails orange rappellent les voitures sport des Seventies. | © DR

Montres

Une voiture et une montre automatique possèdent la même logique mécanique. Toutes deux doivent faire le plein d’énergie.

 

Essence ou électricité pour la première et pour la seconde, tension d’un ressort-moteur armé par les gestes du poignet du porteur. Impliquée à la fois dans l’univers automobile et l’horlogerie d’avant-garde, TAG Heuer va équiper progressivement ses nouveautés d’un bolide Maison : le Heuer 02. Un mouvement chronographe manufacture entièrement Swiss-Made. Présenté en 2017 mais toujours innovant, ce calibre automatique fournit 80 heures de réserve de marche et peut tictaquer dans des boîtiers moins épais, donc plus confortables.

Parmi ses 168 composants, deux font vraiment la différence : une roue à colonne et un embrayage vertical. Leur présence augmente la précision et rend le maniement des boutons-poussoirs très fluide. La fonction « start-and-stop » peut fonctionner à toute vitesse ! Outre l’amélioration mécanique, le Calibre Heuer 02 accélère aussi côté design. Sa construction permet de repositionner les compteurs de manière « tricompax », comme dans les années 60. Double objectif : une touche vintage et une meilleure lecture de cadran.

Carrosserie asymétrique, cadran Seventies

L’intérieur du boîtier de la Monaco a été complètement repensé pour y loger le calibre manufacture. Pas question de modifier les proportions du chrono carré devenu célèbre au poignet de Steve McQueen ! ©DR

Modèle phare Raidillon, la Curve vrombit d’esprit motor racing. Asymétrie prononcée, sobriété forgée dans l’acier brossé, poussoirs rectangulaires biseautés : elle est l’œuvre d’un grand maître du design industriel, l’anversois Axel Einthoven. Pour y ajouter un trio de cadrans inédits, la marque belge a fait appel à un jeune designer originaire du Hainaut. Spécialiste automobile, Adrien Van Mullen a dessiné, entre autres, un cadran qui évoque le dynamisme des voitures de sport des années 70. Depuis 2002, sur chaque montre Raidillon, la 55ème minute correspond avec le nombre de voitures jadis en piste à Spa-Francorchamps.

Pour la première fois, la Curve 70s’pirit ose déplacer ce symbole iconique à 9 heures ! Résultat : un équilibre parfait avec le guichet-date à 3 heures. Sous le capot, la fiabilité du calibre chronographe automatique Valjoux 7750. « A l’avenir, nous le remplacerons par son homologue tout aussi Swiss Made, le Sellita SW500 », confie le CEO Fabien de Schaetzen qui promet une année 2020 riche en nouveautés driving. Editées à 55 exemplaires : numerus clausus signature de la marque.

Temps libre d’une Ford Mustang…

Moteur hors-pair : le Calibre Heuer 02, conçu et produit par TAG Heuer. Il offre une réserve de marche de 80 heures et le confort d’utilisation des mouvements chronographes de haute qualité. ©DR

REC Watches est une aubaine pour les nostalgiques des véhicules légendaires. La marque est née en 2014 d’une double passion. Celle de deux amis danois amoureux fous des montres mécaniques et des bolides mythiques. Ils ont d’abord patiemment collecté diverses pièces de carrosserie de leurs old cars préférés : la Ford Mustang 1960 Classic « aussi américaine que l’Apple Pie ! » et l’élégantissime Porsche 911. Reconditionnés sans toucher à la patine des ans, ces nobles fragments de métal sont recyclés et intégrés aux cadrans. Toute la difficulté est de conserver – en version miniaturisée – la puissante aura des icônes de l’asphalte.

Les deux compères de Copenhagen y réussissent plutôt bien en déployant un design original, des références subtiles et des composants faits main. Les moteurs sont, bien sûr, mécaniques. Le choix du robuste mouvement automatique japonais Miyota explique les prix « pieds au plancher » : 1.295 € pour les trois versions de la P-51 dont les cadrans affichent le numéro d’identification de la Mustang récupérée…

INFOS
tagheuer.com
raidillon-watches.com (02 387 48 70)
recwatches.com (02 658 01 20)

 

CIM Internet