Paris Match Belgique

EBEL : Rétro-glamour

EBEL : Rétro-glamour

Version premium. Le cadran de nacre beige s’entoure d’une aura supplémentaire de 47 diamants sertis sur la lunette. 29 mm, or jaune 18 ct et acier, quartz, 4 600 euros. | © Ebel

Montres

La belle d’acier et d’or qui a tant incarné l’énergie des années 80 modernise la nacre en beige intimiste et rouge feu.

 

« Une montre pour maintenant et à jamais » : l’Ebel Sport Classic, depuis son lancement en 1977, semble posséder un pouvoir de séduction aussi inoxydable que l’acier qui la compose. Née au genre masculin, elle a vite conquis les poignets des metal women des eighties. La raison ? Son inimitable bracelet aux maillons en forme de vagues, totalement intégré au boîtier, qui incarnait l’énergie et l’audace de l’époque.

Le modèle qui ne ressemblait à aucun autre sera un pari réussi pour la marque suisse fondée en 1911 à La Chaux-de-Fonds. Ce design révolutionnaire devint le symbole d’Ebel et lui donna une image de dynamisme. Le succès sans précédent de la collection engendrera ensuite une fascination pour les garde-temps combinant l’or et l’acier. Montre-phare des années 80 et icône de l’horlogerie contemporaine, la Sport Classic serait même à l’origine de la tendance sport chic d’aujourd’hui.

EBEL : Rétro-glamour
Sobre, gracieuse, sophistiquée. L’Ebel Sport Classic Lady Beige : un bijou qui donne l’heure et la couleur d’une élégance très contemporaine. Chiffres romains plaqués or, index diamants. © Ebel

Beauté nacrée

En matière de séduction, le cadran joue aussi : c’est le visage de la montre. Lorsqu’Ebel l’habille de nacre, la Sport Classic Lady s’anime de douceur et souligne la force graphique de son célèbre bracelet d’or 18 carats et d’acier. La nacre est, par définition, féminine : ne se traduit-elle par « mother of pearl » en anglais ? Issue d’un phénomène naturel organique (les substances sécrétées par certains mollusques pour tapisser l’intérieur de leur coquille), elle possède une structure particulière comparable à la superposition d’innombrables petites assiettes. Chacune de ces strates permet à une partie de la lumière d’y entrer et de s’y refléter, le reste des ondes lumineuses étant « dissous ». Voilà pourquoi les jolis reflets de la nacre changent sans cesse selon l’angle d’observation. Ce phénomène d’iridescence rend chaque cadran en nacre naturellement unique.

EBEL : Rétro-glamour
Version premium. 47 diamants sur la lunette offrent une scintillante ovation à l’éclat intense de la nacre rouge. 29 mm, or jaune 18 ct et acier, quartz, 4 600 euros. © Ebel

Beige feutré, rouge sportswear

Dans la nature, les nuances les plus fréquentes de la nacre vont du blanc argenté au rose clair : son spectre de couleurs crée un véritable arc-en-ciel. La Sport Classic Lady se contentait jusqu’à présent d’une nacre laiteuse, tendre et classique. Cette saison, elle s’amuse à pousser plus loin le curseur chromatique en profitant du savoir-faire des cadraniers capables de colorer intensément la nacre. Une prouesse qui s’ajoute à la difficulté de prélever le délicat revêtement irisé des coquilles sans jamais le casser ni le griffer.

EBEL : Rétro-glamour
Energique, audacieuse, intense. L’Ebel Sport Classic Lady Retro Red : une montre pour gagner en assurance, hommage vibrant aux tenniswomen des années 80 et d’aujourd’hui. Chiffres romains plaqués or, index diamants. © Ebel

Ebel a choisi la sobriété, la chaleur et la sophistication de la nacre beige pour accompagner le design intemporel et les détails élégants de la Sport Classic Lady. La nacre rouge vif évoque, elle, une facette de l’histoire de la maison suisse. Au cours des années 1980, Ebel s’est fortement impliquée dans le tennis professionnel féminin et a sponsorisé de nombreux tournois. La Sport Classic fut alors la montre de nombreuses joueuses de classe mondiale. Aujourd’hui, son nouveau cadran en nacre rouge rend hommage aux accomplissements des tenniswomen à tous les niveaux. Synthèse de l’expertise technique d’une marque horlogère exigeante et du style distinctif d’un de ses plus grands modèles, le nouveau duo Sport Classic Lady rayonne encore davantage en version premium, sertie de 47 diamants sur la lunette.

Infos : www.ebel.com

CIM Internet