Paris Match Belgique

IWC : Décollage imminent

renouer avec l’extrême pureté de son inspiratrice (un garde-temps d’observation militaire conçu il y a plus de 80 ans) lui permet d’incarner à présent la montre sportive et moderne par excellence... | © IWC

Montres

Sans kérosène ni bruits de moteur, la manufacture vient de lancer ses nouvelles montres d’aviateur. Zoom sur le plan de vol.

 

Qui, actuellement, n’a pas envie de prendre de la hauteur ? Qui ne ressent pas le besoin de s’évader par-delà les nuages ? C’est peut-être la raison qui a incité la célèbre manufacture suisse à placer l’année 2021 sous le signe des montres d’aviateur. Son expertise en la matière remonte aux prémices de l’aviation.

Si, aujourd’hui, les « pilot watches » sont des pièces sportives appréciées dans toutes les situations du quotidien, elles ont d’abord été un instrument crucial des cockpits. Chaque aviateur utilisait sa montre-bracelet pour surveiller les temps de vol et les heures de fonctionnement du moteur. Associée à un sextant, elle servait aussi d’outil de navigation.

IWC fut l’une des premières manufactures à créer des montres–outils fiables et robustes, capables de répondre aux exigences fonctionnelles des pilotes. En 1936, l’une d’elles pouvait résister à des températures de – 40° C à 40° C, un atout dans les cockpits non chauffés de l’époque. En 1948, la fameuse Navigator’s Wrist Watch Mark 11 commandée par la Royal Air Force britannique possédait deux caractéristiques uniques : une protection contre le magnétisme (les équipements radar généraient de puissants champs électromagnétiques) et un verre doté d’une sécurité maximale en cas de chute de pression dans le cockpit. L’ingénierie, les designs et les mouvements ont ensuite accompagné les grands progrès aéronautiques. A ce jour, IWC demeure le seul horloger suisse habilité à équiper les escadrons de l’US Navy.

Couronne conique imposante, bracelet à quatre rivets, cadran épuré : la Grande Montre d’Aviateur est une star des airs qu’on reconnaît au premier regard. Ses quelque 80 éditions spéciales et sa palette de complications y ont largement contribué depuis son lancement en 2002.

Elle revient plus compacte, carénée de 43 mm d’acier et délestée de tout affichage. Paradoxe : renouer avec l’extrême pureté de son inspiratrice (un garde-temps d’observation militaire conçu il y a plus de 80 ans) lui permet d’incarner à présent la montre sportive et moderne par excellence. Ce format réduit ne l’empêche pas d’allier une forte présence et un mouvement de manufacture conçu pour offrir un niveau maximal de précision.

Lire aussi >IWC : Top Gun, le retour

Inspirée d’un modèle historique des années 1940, la Grande Montre d’Aviateur en acier incarne l’essence des montres pour pilote IWC. Elle possède un verre qui résiste à la dépressurisationmais garde des dimensions compactes : 43 mm. Disponible aussi avec cadran bleu. Au verso, on aperçoit le système de remontage automatique Pellaton, qui dégage une réserve de marche de 60 heures. ©IWC

L’astuce IWC ? L’équiper du très efficace système de remontage automatique Pellaton. Ses composants en céramique high-tech quasi inusable rentabilisent les plus petits sursauts de la masse oscillante pour remonter le ressort-moteur. Les nouveaux chronographes 41 mm bénéficient, eux aussi, de raffinements techniques conçus dans une optique de robustesse et de fiabilité exceptionnelle.

Résultat de cinq années de développement, leur famille de calibres dispose d’un système d’embrayage coulant qui relie la fonction chronographe au mouvement de base. S’y ajoute une roue à colonnes chargée de contrôler et faciliter chaque séquence des chronométrages : mise en marche, arrêt, réinitialisation du mécanisme. A commander d’un doigt. Et la coquetterie masculine ne restera pas sur le tarmac : toutes les nouvelles références disposent d’un système rapide de changement de bracelet (veau, caoutchouc ou acier inoxydable).

Lire aussi >IWC célèbre ses 150 ans

Cadran vert ou bleu pour la Montre d’Aviateur Chronographe 41. Le système EasX-Change permet de l’habiller d’un autre bracelet en quelques secondes chrono. Acier, verre antidépressurisation, calibre automatique manufacture, réserve de marche de 46 heures. ©IWC

INFOS
www.iwc.com

 

CIM Internet