Paris Match Belgique

La Reverso : L’éternelle volte-face

Depuis 1931, l’emblématique Reverso est l’incarnation parfaite du style Art déco... | © Reverso

Montres

La manufacture Jaeger-LeCoultre a créé, à l’apogée de l’Art déco, cette icône dans le vrai sens du terme. Un succès inaltérable… et un 90e anniversaire.

 

Depuis 1931, l’emblématique Reverso est l’incarnation parfaite du style Art déco et de l’effervescente modernité qui s’empara de chaque facette de la société : l’architecture, l’art et les arts décoratifs, la mode et même le sport. Des élégants triples godrons au boîtier rectangulaire en passant par le cadran, tout en elle l’atteste. Et pourtant, la Reverso ne fut pas, au départ, conçue pour incarner les brillants changements esthétiques de l’époque.

Son histoire a débuté avec un objectif purement utilitaire : les officiers de l’armée britannique des Indes désiraient une montre capable de résister aux chocs de leurs matchs de polo. César de Trey, un riche homme d’affaires suisse proche de Jaeger-LeCoultre, eut alors l’idée d’un boîtier pouvant se retourner complètement sur lui-même pour protéger le verre et le cadran. Le businessman et la manufacture horlogère décidèrent de commercialiser sans attendre ce modèle révolutionnaire. Succès total !

Très vite, les versions les plus précieuses se succédèrent, s’habillant sur commande de cadrans laqués de couleurs vives, se transformant même en bijoux de sac à main. Les clients fortunés faisaient personnaliser le fond du boîtier de leurs armoiries, monogrammes ou messages personnels. En 1936, le maharaja Kapurthala commandera 50 Reverso ornées d’un portrait miniature de sa femme, peint en émail.

Lire aussi >Jaeger-Lecoultre : Sobriété et perfection

A l’occasion du 90e anniversaire de la Reverso, Jaeger-LeCoultre a réinterprété l’un de ses modèles les plus prisés. Lancée en 190 exemplaires d’or rose, la Reverso Tribute Duo Face Fagliano affiche un visage bordeaux et, côté pile, un cadran gris argenté finement guilloché dédié au second fuseau horaire. Remontage manuel. ©Reverso

A l’issue de la Seconde Guerre mondiale, l’évolution des goûts fit diminuer l’intérêt pour le garde-temps Art déco. La crise du quartz faillit même lui être fatale, avant sa renaissance en 1975. Au cours des trente années suivantes, le renouveau de l’horlogerie mécanique et la revalorisation des métiers d’art lui ont permis de se réinventer perpétuellement sans perdre, une seule seconde, son identité.

Le boîtier basculant a logé plus de 50 calibres différents, dont de fabuleuses complications aux affichages complexes : tourbillon, répétition minutes, chronographe rétrograde, quantième perpétuel, etc. Il faut préciser que le mouvement rectangulaire de la plus simple des Reverso représente déjà un défi : son architecture doit être radicalement différente de celle des mécanismes ronds traditionnels.

En 1994, la Reverso Duoface voit le jour avec deux cadrans contrastés pour offrir une réinterprétation – renversante – du double fuseau horaire : l’un affiche l’heure locale et l’autre, celle d’un ailleurs. C’est justement une Duoface que -Jaeger-LeCoultre a choisie pour célébrer le 90e anniversaire de la Reverso. Son visage bordeaux n’est pas sans rappeler les toutes premières versions colorées, qui rendirent la Reverso encore plus moderne parmi les cadrans argentés de l’ère Art déco. En 2021, la manufacture présente aussi une version automatique de la Duetto, l’interprétation féminine du concept de double cadran, mise au point en 1997.

 

Elle n’existait qu’en remontage manuel. La Reverso Duetto Medium sertie de 60 diamants s’équipe d’un calibre automatique manufacture pour animer recto/verso ses deux lectures du temps. Or rose ou acier, réserve de marche de 38 heures. ©Reverso

Pour les passionnés et collectionneurs de haute horlogerie, cette année demeurera celle d’un paroxysme technique et esthétique : la Reverso Hybris Mechanica Calibre 185. La première montre au monde « quadriptyque ». Ses affichages sur quatre faces permettent une lecture du cosmos approfondie comme jamais. Elle peut, entre autres, prédire les événements astronomiques des super lunes et éclipses. Le prix ? Astronomique, lui aussi ! Plus accessible : le nouveau livre « Reverso », richement documenté et illustré, aux éditions Assouline.

©Jaeger-Lecoultre

INFOS
www.jaeger-lecoultre.com

CIM Internet