Paris Match Belgique

Patek Philippe : Valeur refuge horlogère

Fleuron des grands classiques de la manufacture Patek Philippe, la sobrissime Calatrava offre une esthétique contemporaine à ses versions historiques parées d’une lunette guillochée clous de Paris. 39 mm, or gris ou or rose 18 ct. | © Patek

Montres

Ses garde-temps sont toujours un investissement dans l’excellence. La preuve avec la Calatrava.

 

Une Patek Philippe est un trésor de discrétion. Et un trésor, tout simplement ! Pour s’en convaincre, il suffit d’assister aux batailles d’enchères que se livrent les collectionneurs. On devine leur tourment car en ce moment, Christie’s organise une vacation en ligne pour proposer à la vente l’un des modèles de la maison genevoise, une Calatrava référence 570 de 1954 qui fut la propriété d’Andy Warhol, le pape du Pop Art. Estimation : entre 37 000 et 78 000 euros. Une fourchette, paraît-il, plus que raisonnable pour une Patek Philippe et surtout pour une Calatrava, très prisée sur le marché des pièces de collection.

Comment ce modèle simple et élégant peut-il déchaîner tant de passions ? Créée en 1932 sous la référence 96, la Calatrava est considérée comme la quintessence de la montre-bracelet classique et de l’intemporalité. Elle est déjà, à l’instar des autres Patek, une montre rare en raison de sa production : la manufacture genevoise – la dernière à être toujours indépendante et en mains familiales – veille jalousement sur ses méthodes de fabrication, si méticuleuses et contrôlées que même les modèles les plus basiques nécessitent près de neuf mois de réalisation.

Il y a donc plus de demande que d’offre et la plupart des futurs acquéreurs se retrouvent sur liste d’attente. Au lieu de les refroidir, l’attente participe au plaisir et au privilège de posséder l’une de ces merveilles mécaniques. « Ils savent qu’ils auront au poignet ce qui se fait de mieux en matière de travail manufacturé, d’héritage historique et de design », explique Arnaud Wittmann, directeur de la boutique Patek Philippe et de la Maison De Greef à Bruxelles.

 

©Patek

Tictaquant en tête des plus grandes icônes horlogères du XXe siècle, la Calatrava n’en n’évolue pas moins. La maison suisse vient de donner un nouvel élan à la Calatrava Clous de Paris en réinterprétant son design iconique dans un esprit résolument contemporain.

On imagine que les collectionneurs jubilent : depuis 2018, Patek Philippe ne proposait plus de versions parées de ce motif guilloché en collection courante. Ils remarqueront le diamètre légèrement agrandi et les détails subtils qui indiquent un retour aux sources du design Calatrava : des aiguilles dauphines, à trois faces au lieu de deux pour plus de lisibilité, et des index facettés de type obus en or 18 carats, destinés à remplacer les chiffres romains laqués.

INFOS 
Boutique Patek Philippe 
28 rue au Beurre, 1000 Bruxelles
02 511 95 98 
www.patek.comwww.degreef1848.com

Sous le design iconique, un nouveau mouvement

Le calibre 30-255 PS à remontage manuel libère une réserve de marche de presque trois jours, sans priver le boîtier de son élégance finesse. En horlogerie, accroître l’autonomie au-delà des habituelles 42 heures oblige à gonfler les composants et, de ce fait, le volume de la montre. Pour éviter ce scénario, les ingénieurs et constructeurs de la manufacture ont mis en œuvre plusieurs solutions ingénieuses.

La plus pertinente est d’avoir préféré une construction rarement utilisée : deux barillets montés en en parallèle. Explication ? Un barillet sert à contenir le ressort-moteur qui alimente le calibre en énergie. Deux, c’est mieux, mais s’ils sont montés en ligne, ils rendent inévitablement le mécanisme plus volumineux. Les barillets parallèles, s’armant et se désarmant en même temps, permettent d’obtenir un maximum de puissance avec une épaisseur restreinte. De quoi mériter, pour ce mouvement robuste et performant, l’apposition du poinçon Patek Philippe, la très sévère certification maison.

La perfection faite
montre
Fleuron des grands classiques de la manufacture Patek Philippe, la sobrissime Calatrava offre une esthétique contemporaine à ses versions historiques parées d’une lunette guillochée clous de Paris. 39 mm, or gris ou or rose 18 ct.Patek

CIM Internet