Paris Match Belgique

Tudor : code couleur

La Pelagos de Tudor : une authentique montre de plongée facile à porter et aussi pensée pour s’immerger dans l’élégance décontractée. | © Tudor

Montres

L’une des signatures visuelles majeures de la maison suisse est chromatique : le bleu Tudor.

 

Chez Tudor, le bleu n’est pas une simple tendance. La plus noble des couleurs s’y révèle davantage le signe d’une créativité discrète et le symbole d’un attachement à l’élément aquatique. Dans les années 1960, le catalogue de la marque dotait déjà de cadrans et de détails bleus nombre de montres de plongée, de chronographes et de montres de sport.

Aujourd’hui encore, cette particularité chromatique est commune à toutes les catégories de ses garde-temps mécaniques (calibre automatique manufacture certifié chronomètre COSC, 70 heures de réserve de marche). A suivre comme un fil rouge – tissé d’azur – pour découvrir trois best-sellers et leurs anecdotes…

 

BLACK BAY FIFTY-EIGHT NAVY BLUE

©Tudor

Les amateurs d’horlogerie vintage le savent : les montres de plongée bleues Tudor ont été enrôlées dans la marine française vers le milieu des années 1970. Deux décennies plus tôt, la marque fournissait déjà des montres étanches robustes et techniques à ses plongeurs. Après le classique cadran noir typique de l’époque, ceux-ci adoptèrent l’alternative azur proposée par l’horloger suisse. A présent, les Tudor MN (abréviation gravée au dos, suivie des deux derniers chiffres de l’année) sont très recherchées par les collectionneurs.

La Black Bay Fifty-Eight Navy Blue y fait référence en en reprenant le bleu marine du cadran et de la lunette, ainsi que les proportions. Son diamètre de 39 mm ne séduit pas seulement les passionnés du vintage, il est aussi idéal pour les poignets plus fins. Etanchéité 200 m, 3 470 euros.

PELAGOS, L’ELEGANTE PLONGEUSE PRO

©Tudor

C’est dans sa configuration bleue que cette montre-instrument représente le mieux l’intense attachement de la marque à l’exploration marine depuis les années 1950. Forte d’une liste impressionnante de caractéristiques techniques, l’actuelle Pelagos est la digne héritière du modèle utilisé par les professionnels de la plongée au cours des six dernières décennies.

Tout y est prévu pour faciliter le travail sous-marin : valve à hélium autorisant la plongée à saturation, lunette tournante en céramique et bracelet en titane et acier. Dès que l’immersion provoque des changements de pression, le système de rallonge du bracelet l’ajuste automatiquement sur la combinaison. Etanchéité 500 mètres, 4 320 euros.

BLACK BAY BRONZE BUCHERER BLUE

 

©Tudor

Sans faire de référence précise, ce modèle bleu et bronze navigue à vue sur les flots de l’histoire navale de Tudor. Il embarque quelques solides anecdotes liées à l’utilisation de ses montres par des générations de marins. Le bracelet en tissu rappelle la décision d’une unité de plongeurs-parachutistes de la Marine nationale française : faire fabriquer des bracelets à partir des sangles élastiques du système d’ouverture d’urgence des parachutes ventraux. Plus souples, ils devaient éviter la mésaventure arrivée à l’un des militaires : rester accroché à la porte de l’avion par son bracelet de montre !

La nouvelle sangle arborait une ligne centrale jaune qui se retrouve aujourd’hui sur le bracelet en textile bleu de la Black Bay Bronze Bucherer Blue. Pourquoi « Bucherer » ? C’est le nom d’un des plus anciens détaillants suisses de Tudor, auquel la marque rend hommage. Le bronze du boîtier – un alliage cupro-aluminium haute performance employé en ingénierie navale pour des pièces immergées – va acquérir une patine subtile liée aux habitudes de son porteur. Résultat : un objet riche et puissant qui aura l’air d’avoir bourlingué sur les mers du globe. Etanchéité 200 mètres, prix non communiqué.

INFOS
www.tudorwatch.com

CIM Internet