Paris Match Belgique

Montres : Zenith, come-back étoilé

montres zenith

Instants de nostalgie : La Defy Revival A3642 téléporte en 1969 en ressuscitant ses plans originaux, y compris l’étanchéité de 30 atm. Seules différences : le verre saphir, le type des pigments luminescents et le fond transparent, qui dévoile le calibre automatique manufacture Elite 670 (4 Hz). Acier, réserve de marche de 50 heures, 250 exemplaires. | © DR.

Montres

La marque suisse à l’étoile revisite et ressuscite le modernisme de sa célèbre Defy, lancée en 1969.

 

Année érotique pour Serge Gainsbourg, 1969 fut pour l’entreprise horlogère Zenith celle d’un superbe doublé : le lancement d’El Primero, premier mouvement chronographe automatique au monde, suivi par celui d’une collection à l’esthétique affirmée nommée Defy. La ligne attira très vite l’attention par son esprit audacieux et ses performances fiables. Leur robustesse de construction valut aux premiers modèles le surnom de «coffres-forts». Ils arboraient déjà la géométrie singulière à l’origine de la silhouette caractéristique des Defy actuelles.

Si Zenith a choisi d’en faire l’écrin de ses garde-temps les plus avant-gardistes, précis au 1/100e de seconde, la forme octogonale se fait plus angulaire avec sa dernière création, la Defy Skyline. Une montre dont le design élégant s’associe à une fonction inédite animée par un fils légitime d’El Primero. Lumineux, géométriquement structuré, agrémenté d’une tapisserie de petites étoiles à quatre branches, c’est d’abord son cadran qui attire l’attention: le spectacle chatoyant de la lumière provenant du motif gravé crée une impression de profondeur.

defy skyline
Le calibre automatique El Primero 3620 assure les performances techniques et les 60 heures de réserve de marche de la Defy Skyline. DR.

Au-delà du graphisme séduisant, il s’agit d’un clin d’œil à l’histoire de la manufacture. Il y a plus de 150 ans, son fondateur Georges-Favre Jacot lui donna le nom du point culminant du ciel, après avoir réalisé son rêve de créer la montre la plus précise. Urbaine et racée, la Skylineconserve l’ADN de robustesse et de durabilité des premières Defy en y ajoutant une nette tension architecturale. Surplombant le boîtier d’acier inoxydable de 41 mm aux bords bien définis, la lunette à facettes a été réimaginée afin que ses douze côtés fassent écho aux index. Le cadran affiche une animation visuelle captivante : sur le petit compteur situé à 9 heures, une aiguille en mouvement constant, précise au 1/10e de seconde, effectue des sauts réguliers par paliers fixes.

Quelle utilité ? Cette ronde syncopée peut rappeler la nature fugace du temps, mais révèle surtout la précision du mécanisme. En effet, Zenith a équipé la dernière-née de la gamme du nouveau calibre El Primero 3620, doté de la fréquence de 5 Hz qui imposa le légendaire chronographe éponyme. Malgré la course surréaliste aux hautes fréquences des années 2010, la plupart des mouvements automatiques d’aujourd’hui fonctionnent entre 2,5 Hz et 4 Hz. Visible à travers le fond saphir, le mouvement de la Defy Skyline entraîne la mini-aiguille du compteur via l’échappement – autrement dit son cœur battant – sans s’affoler, au rythme de 36 000 pulsations par heure. Dispositif de stop-seconde pour mise à l’heure précise, rotor bidirectionnel, réserve de marche de 60 heures : le mécanisme s’offre en plus le luxe d’être beau, paré de tons gris et argenté, avec des touches en métal bleui.

montres zenith
Urbaine stellaire : La nouvelle Defy Skyline habille en bleu, noir ou argenté soleillés la robuste géométrie octogonale des premiers modèles, surnommés « coffres-forts ». 41 mm, acier, bracelets acier ou caoutchouc interchangeables via un système de boutons sécurisés au verso. Posé sur le canevas étoilé du cadran censé représenter le ciel au-dessus d’une ville animée, le petit compteur s’anime d’une aiguille véloce qui effectue un tour complet toutes les dix secondes. Spectacle garanti grâce à la fréquence de 5 Hz. DR.

Même si Zenith ne cherche pas à recréer le passé, la manufacture s’est offert le plaisir de rééditer une pièce emblématique de 1969 : la Defy A3642. Deux cent cinquante exemplaires font revivre les caractéristiques qui ont mis au défi le marché horloger de l’époque : boîtier octogonal sculpté d’une lunette à quatorze pans, cadran brun dégradé, index carrés formés de traits horizontaux et bracelet échelle.

INFOS

www.zenith-watches.com

Mots-clés:
Montres zenith lifestyle
CIM Internet