Paris Match Belgique

Hamilton : Exploration marine

Hamilton montres

« Sous l’eau, je découvre qui je suis. » L’apnéiste monégasque Pierre Frolla explore les champs de lave sous les vagues en furie de « the End of the World », surnom d’un site au nord de l’île d’Hawaï.

Montres

Nouveau look immersif pour la montre adoptée par Pierre Frolla, quadruple champion du monde de plongée en apnée.


Recordman du monde, plongeur de l’extrême, éducateur, aventurier, cameraman sous-marin, conférencier, coach… Le turbulent apnéiste est aussi un ambassadeur de la marque horlogère depuis de nombreuses années. « Je déteste dormir parce que j’ai l’impression de perdre mon temps. Je veux être présent dans chaque instant, expérimenter chaque seconde », confie-t-il.

de Monaco et de la Grande Bleue, il dirige l’Académie monégasque de la Mer, où il donne des cours de plongée et organise des stages tout en s’adonnant intensément à sa passion de l’apnée. Une discipline qui le fait aussi voyager par-delà les océans : on peut suivre sur YouTube, Instagram et Facebook ses aventures parmi les requins, cachalots, baleines, dauphins et même crocodiles.

Pour vous faire communier avec le milieu marin et retranscrire ses plongées vertigineuses, Pierre Frolla a signé un superbe ouvrage, le livre « Océans face à face » (Leduc). Parcourir celui-ci fait découvrir des décors océaniques somptueux et assister à d’incroyables tête-à-tête avec les êtres des profondeurs.

 

L’allure repensée de la Hamilton Khaki Navy Frogman Automatic inclut un nouveau bracelet ondulé en caoutchouc tactique noir ou kaki. Cet outil aquatique abrite le mouvement H-10 doté d’un spiral en Nivachron qui résiste aux chocs, variations de température et champs magnétiques. 46 mm, acier inoxydable, réserve de marche de 80 heures, étanchéité 30 bars, verre saphir antireflet. Disponible aussi avec bracelet d’acier. Prix unique : 1 175 euros. ©Hamilton

C’est avec la même équipe – Greg Lecoeur, l’un des plus grands photographes mondiaux de la faune sous-marine, et Kevin Sempe, cinéaste spécialiste de la plongée – que le Monégasque a défié la furie de l’océan Pacifique au nord de l’île d’Hawaï. « Repousser les limites, c’est mon ADN. Je m’impose sans cesse de nouveaux challenges. »

Lire aussi >Hamilton : La montre militaire dans toute sa splendeur

Voilà pourquoi l’apnéiste y a pratiqué le « cliff diving », sautant du haut d’une falaise avant d’effectuer un périlleux plongeon dans les vagues se fracassant contre les roches de lave. Le lieu, impressionnant et surnommé « the End of the World », a permis au plongeur de vérifier la robustesse de la Khaki Navy Frogman Automatic, la montre maritime Hamilton la plus performante sur le plan technique. Conçue pour la lisibilité et l’endurance, elle allie une étanchéité de 30 bars (300 m) à une allure récemment remusclée.

Le boîtier en acier inoxydable s’arrime à un nouveau bracelet ondulé en caoutchouc qui évoque la force des remous. Le protège-couronne saillant apporte du caractère à la silhouette sportive d’un solide instrument qui doit sa fiabilité accrue à un calibre doté d’un spiral en Nivachron. Cet alliage high-tech résiste en effet aux chocs, aux variations de température et au magnétisme. Le cadran, classiquement noir, s’anime d’index et aiguilles rehaussés de Super-LumiNova, pour une parfaite lisibilité dans l’obscurité. Le traitement orange de l’aiguille des minutes et de la pointe de celle des secondes assure une différenciation au moindre coup d’œil.

Cet instrument de précision possède, avec une réserve de marche étendue de 80 heures, tous les arguments pour devenir la fidèle complice d’un été baroudeur et sportif. La Khaki Navy Frogman fait plonger aussi dans la riche histoire de la marque fondée en 1982 en Pennsylvanie (USA) : son nom évoque les intrépides « frogmen », les hommes-grenouilles de la marine américaine, qui arboraient le modèle original durant la Seconde Guerre mondiale.

INFOS
www.hamiltonwatch.com

 

CIM Internet