Paris Match Belgique

Czapek & Cie : phenix horloger

Bleu saphir ou vert émeraude : l’intensité chromatique de l’émail flinqué met en exergue le guillochage ricochet des nouvelles variations Quai des Bergues en acier. Leur autre atout : le calibre à remontage manuel qui les anime est le tout premier de Czapek & Cie. Discrètement remanié, il offre toujours une royale réserve de marche de sept jours. | © DR

Montres

En 2015, trois amateurs d’art et d’artisanat ont fait renaître cette maison horlogère suisse, dont les garde-temps plaisaient tant à Napoléon III.


L’univers de la haute horlogerie aime les résurrections qui ont du panache. Relancer un monument historique ? « Pourquoi pas ? » se sont dit ces trois passionnés, fascinés par l’élégance pure des anciennes Czapek. En 2013, leur trio se lance dans un travail de mémoire, engage un historien et écume les salles de vente à la recherche de pièces d’époque. Deux ans plus tard, la société Czapek & Cie voit le jour, fidèle au nom de la maison créée à Genève par -François Czapek en 1845.

Cet horloger polonais natif de Bohême ayant laissé une trace trop méconnue, les trois entrepreneurs se sont pleinement investis dans sa réhabilitation historique. Les garde-temps Czapek étaient, en effet, très recherchés par la noblesse d’alors et notamment Napoléon III, qui fit de la marque l’horloger officiel de la cour -impériale.

Plusieurs traits spécifiques, synonymes de prestige et de raffinement, firent le succès de cette maison installée aussi place Vendôme : l’altier étirement des chiffres romains, la finesse d’exécution des aiguilles forgées, l’inhabituel positionnement des indicateurs de réserve de marche et des jours de la semaine ainsi que de la petite seconde, à 4 h 30 et 16 h 30. En novembre 2015, un système de financement participatif a permis de les faire revivre au sein d’une première collection de six modèles, baptisée Quai des Bergues. Un lieu qui était l’épicentre du luxe genevois au XIXe siècle !

La Quai des Bergues Ricochet Sea Salt Grey en or gris illustre la recherche de beauté de la marque. Frôlé par des aiguilles fleur de lys dont la technique était perdue depuis des décennies, le cadran bombé guilloché à la main est façonné dans un alliage d’or, d’argent, de palladium et de platine. Remontage manuel, 10 pièces. ©DR

Dès 2017, un détail distinctif de leurs cadrans en métaux précieux suscite l’admiration des amateurs d’horlogerie d’excellence : le guilloché ricochet, réalisé à la main et issu d’un motif géométrique créé par François Czapek dans les années 1850. Mécanique et à remontage manuel, le mouvement de la collection est tout aussi exclusif et directement inspiré de l’architecture d’un calibre historique du « grand orlogeur », ainsi que l’on désignait les maîtres horlogers d’autrefois.La foi soulevant même les montagnes (suisses), le trio à la tête de l’entreprise Czapek & Cie a réussi à fédérer les meilleurs fournisseurs de l’industrie horlogère autour de son projet. Concepteurs et développeurs de mouvements de haute facture superbement ouvragés, experts des cadrans en émail grand feu et du guillochage manuel, fabricants de boîtiers pour la haute horlogerie, façonneur d’aiguilles finement ciselées en or massif : chacun de ces partenaires a une liberté totale pour apporter ses idées et ses compétences.

 

L’entreprise horlogère choisit ainsi de fonctionner sur le mode de la manufacture horizontale, qui consiste à aller chercher la perfection là où elle se trouve. Une stratégie qui a vite porté ses fruits : Czapek & Cie célébra son premier anniversaire en recevant le Prix du Public au Grand Prix d’horlogerie de Genève 2016 (GPHG). La montre primée était la Quai des Bergues n° 33 Bis, dont le cadran bombé en émail grand feu abrite un calibre à réserve de marche de sept jours. D’autres collections sont venues la rejoindre depuis, comme les chronographes Faubourg de Cracovie ou la récente série Antarctique S, empreinte d’élégance sportive.

L’Antarctique S en acier s’habille d’un cadran qui capte la lumière. Il est fabriqué à partir du métal le plus rare sur terre, l’osmium cristallisé, l’un des six métaux du groupe du platine. 38,5 mm, automatique, édition limitée à 38 exemplaires. ©DR

En conclusion, cette maison horlogère qui allie artisanat, design, exclusivité aura toute sa place chez Prosper, la nouvelle « place to be » des amateurs de beaux garde-temps à Bruxelles.

INFOS
www.czapek.com
Prosper, 81/83 et 100 rue Antoine Dansaert, 1000 Bruxelles prosper.brussels

 

CIM Internet