Paris Match Belgique

Omega : Avec George Clooney, c’est toujours l’heure du charme

Le chronographe à remontage manuel bénéficie de tous les points forts du savoir-faire mécanique Omega : 60 heures de réserve de marche délivrées par deux barillets, spiral en silicium Si14, roue à colonnes, résistance magnétique jusqu’à 15 000 gauss, finitions rhodiées et côtes de Genève. | © Omega

Montres

Lune ou mars ? L’actualité de la célèbre Speedmaster crée un bel alignement de planètes chez l’horloger suisse.

 

On peut la surnommer familièrement la « Speedy », elle n’en demeure pas moins l’une des icônes absolues de l’horlogerie contemporaine. Cette montre a une histoire avec un grand « H » et elle l’assume. Conçue à la base en 1957 pour la course automobile, l’Omega Speedmaster négocie un virage cosmique en 1969 en devenant la première montre portée sur la Lune. Comme quoi les destins contrariés ne sont pas toujours négatifs !

En 2013, le chronographe légendaire s’offre un quart d’heure de nostalgie : le lancement de l’Omega Speedmaster’57, un garde-temps fidèle au style original de la période pré-moonwatch. Aujourd’hui, celui-ci revient dans une version amincie qui n’a rien perdu en performance.

Objectif : séduire une nouvelle génération de fans avec une collection inédite de huit modèles plus épurés en acier inoxydable, tous animés par le calibre Omega Co-Axial Master Chronometer 9906. L’intégration de ce mouvement à remontage manuel (sans masse oscillante) a permis d’affiner le boîtier et la lunette. Soit 12,99 mm d’épaisseur, une véritable cure de minceur en comparaison des 13,58 mm de la Speedmaster Moonwatch Professional 42 mm, inspirée de la quatrième génération portée sur la Lune.

 

Photographié sur les rives du lac de Côme, près de sa résidence d’été, Georges Clooney porte avec élégance une Speedmaster’57 à cadran bleu. 40,5 mm, acier inoxydable, calibre Co-Axial Master Chronometer 9906, 9 700 euros. ©Omega

Un profil élancé, un choix de cadrans haut en couleurs, un bracelet vintage, un mécanisme de pointe ultrarésistant au magnétisme : George Clooney est sous le charme.

Le style classique et l’irrésistible charisme de l’acteur américain signent la campagne visuelle de cette nouvelle collection Speedmaster’57. Les prises de vue et le tournage se sont déroulés près de sa résidence d’été, la Villa Oleandra, une splendide demeure du XVIIIe siècle sur les rives du lac de Côme (Italie). Plus gentleman que jamais, il apparaît aussi au volant d’une voiture décapotable vintage. Clin d’œil subliminal aux origines automobiles de la Speedmaster ? Ami de longue date de la marque, le beau George partage avec l’iconique chronographe le fait d’être né durant l’ère d’optimisme de la conquête spatiale. Tous deux bénéficient d’une popularité inoxydable et d’une image d’excellence.

 

On le saura bientôt avec l’arrivée prochaine de la Speedmaster X-33 Marstimer. Une montre à mouvement quartz ultraprécis, développée en partenariat avec l’Agence spatiale européenne. 45 mm, titane grade 2. ©Omega

Autre style, autre planète : l’horloger créateur veut anticiper la prochaine grande avancée spatiale avec une Speedmaster inédite permettant de suivre en permanence la date et l’heure… sur Mars ! Bien qu’une mission habitée vers la planète rouge ne soit pas encore pour demain, la Speedmaster X-33 Marstimer a été développée en partenariat avec l’Agence spatiale européenne. Ce n’est donc pas un gadget, mais bien un outil pour assister les scientifiques grâce à ses nombreuses fonctions numériques et analogiques. Les passionnés d’espace et les amateurs de science-fiction pourraient se prendre au jeu, car l’objet est intrigant à souhait. Il leur suffira d’attendre : la Marstimer d’Omega en titane (qui donne aussi l’heure de notre planète bleue) sera disponible sous peu.

La collection Speedmaster’57 mise sur des couleurs profondes : bleu et vert, mais aussi noir et bordeaux. ©Omega

 

 

CIM Internet